mardi, août 16, 2022

19 pays dont les États-Unis ne vont plus financer les énergies fossiles à l’étranger

A lire absolument

Europe 1

avec AFP
12h12, le 04 novembre 2021, modifié à
12h58, le 04 novembre 2021
En pleine COP26 de Glasgow, au moins 19 pays, dont les États-Unis et le Canada, ont annoncé jeudi s’engager à mettre un terme d’ici à la fin de 2022 au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles sans techniques de capture de carbone.

Au moins 19 pays ont annoncé jeudi s’engager à mettre un terme d’ici la fin de 2022 au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles sans techniques de capture de carbone, parmi lesquels de grands investisseurs comme les Etats-Unis et le Canada.

« Investir dans des projets liés aux combustibles fossiles non assortis de systèmes de capture du carbone comporte de plus en plus des risques sociaux et économiques », indique une déclaration commune des signataires diffusée au cours de la conférence internationale sur le climat COP26 à Glasgow.

Gaz et pétrole mentionnés pour la première fois

Les nations du G20 se sont récemment accordées pour cesser de soutenir les projets de centrales au charbon à l’étranger. Le plan annoncé jeudi, à l’initiative de Londres, inclut pour la première fois gaz et pétrole, et promet de réorienter cet argent vers des énergies renouvelables.

« Nous devons mettre les financements publics du bon côté de l’Histoire. Mettre fin aux financements internationaux sur tous ces projets d’énergies fossiles est essentiel si nous voulons pouvoir conserver l’objectif de 1,5°C », de réchauffement de l’accord de Paris, a commenté le secrétaire d’Etat britannique aux entreprises, Greg Hands.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Trafic routier : un samedi 13 août classé vermeil et noir, plus de 900 km de bouchons

chahut 13 août, le trafic était dense suret la route. La journée était classée rouge partout et maussade suret l’arc méditerranéen. Les chassés-croisés ont causé plus de 900 km de bouchons.

Plus d'articles comme celui-ci