dimanche, septembre 25, 2022

Emma Coburn s’impose en finale du 3 000 m steeple des sélections américaines

Après deux jours de repos, les sélections olympiques américaines ont repris jeudi à Eugene (Oregon), par plus de 30 degrés, et on annonce même plus de 40 degrés dimanche au Hayward Field !

Il n’y avait que deux finales au programme de cette cinquième journée de compétition. Le concours de poids femmes a été remporté par Jessica Ramsey avec un jet à 20,12 m, record personnel battu de près d’un mètre et deuxième meilleure performance mondiale de l’année derrière les 20,31 m de la double championne du monde chinoise Lijiao Gong. Ramsey sera accompagnée à Tokyo par Raven Saunders, elle aussi en très grande forme avec un nouveau record personnel établi à 19,96 m, salué d’un joli cri de joie à travers son masque à motif Hulk qu’elle conserve pour lancer. La troisième place est pour Adelaide Aquilla avec 18,95 m.

Autre finale du jour, celle du 3 000 m steeple femmes. Dans une course très rapide, la championne du monde 2017 et vice-championne du monde 2019 Emma Coburn s’est imposée avec autorité en 9’09 »41, devant Courtney Frerichs (9’11 »79) et Val Constien (9’18 »34). Elle tentera à Tokyo de faire mieux que sa médaille de bronze obtenue à Rio en 2016. C’est son neuvième titre national sur la distance, et le septième d’affilée.

MPM sur 200 m pour Gabby Thomas en 21 »98

Gabby Thomas a signé le meilleur temps du premier tour du 200 m en 21 »98 (+ 0,7 m/s), nouveau record personnel et surtout meilleure performance mondiale de l’année. La sprinteuse de 24 ans, ancienne étudiante à Harvard, est la première à passer sous les 22 secondes en 2021. Elle avait pris samedi la 5e place de la finale du 100 m en 11 »15. Quant à Allyson Felix, qualifiée pour Tokyo sur 400 m après sa deuxième place dimanche, elle a terminé troisième de sa série en 22 »56 (+ 1 m/s) mais est qualifiée au temps pour les demi-finales qui auront lieu ce vendredi. Rappelons que Sha’Carri Richardson, qui a remporté samedi ces sélections olympiques sur 100 m, a décidé de ne pas prendre part au 200 m.

Sur 800 m, la jeune (19 ans depuis le 8 juin) et très prometteuse Athing Mu, qui vient de passer professionnelle après avoir remporté le titre NCAA sur 400 m à Eugene il y a deux semaines, a facilement passé le premier tour en remportant sa série en 2 »00 »69. Mu posède sur la distance un record en 1’57 »73, établi en avril, et qui constitue la 4e meilleure performance mondiale de l’année.

Sur 400 m haies, Rai Benjamin n’a pas forcé son talent pour remporter sa série en 49 »12. En revanche, grosse déception pour le grand espoir Sean Burrell (18 ans), qui avait couru cette saison en 47 »85 (4e chrono mondial de l’année). Le tout récent champion NCAA sous le maillot de LSU est éliminé : il a accroché la 8e haie, chuté mais a tenu à terminer sa série…en 1’07 »32.

La championne du monde en titre et meilleure performeuse mondiale de l’année (78,60 m, record des Etats-Unis) DeAnna Price a survolé les qualifications du marteau avec un jet à 77,10 m, très loin devant la concurrence, puisque Alyssa Wilson, deuxième, a réussi 73,75 m.

Enfin, pas de souci à la longueur pour la quadruple championne du monde Brittney Reese, qui a terminé première des qualifications avec un saut à 6,86 m (+ 1,8 m/s), le meilleur de sa saison. La récente championne NCAA Tara Davis passe aussi, avec 6,68 m (+ 0,6 m/s).

Dernières nouvelles