jeudi, octobre 6, 2022

les temps forts des débats entre les candidats.

Les électeurs sont appelés à voter les dimanches 20 et 27 juin afin de renouveler le conseil départemental du Val-de-Marne, dont le siège se situe à Créteil. France 3 Paris Île-de-France a organisé ce mercredi 16 juin un débat entre différents candidats.

Les 20 et 27 juin prochains, la gauche va-t-elle conserver la présidence du département ? Dans le Val-de-Marne, qui compte 1,4 million d’habitants, le conseil départemental est composé de 50 conseillers départementaux issus de 25 cantons. Les binômes de candidats respectent la parité homme-femme, ainsi que leurs suppléants. L’assemblée est actuellement présidée par Christian Favier (PCF).

Le PCF joue gros aux élections départementales dans le Val-de-Marne. Candidat à sa réélection dans le canton de Champigny-sur-Marne-1, Christian Favier reconnait que « Le rapport de force est plus compliqué qu’il ne l’était il y a six ans », quand la coalition de gauche qu’il dirigeait avait remporté 28 des 50 sièges en jeu.

Lors du précédent scrutin des départementales en 2015, la gauche avait perdu des cantons mais avait réussi a conservé la présidence du département. En 2021, la gauche menée par Christian Favier, se mobilise pour conserver le dernier département français dirigé par les communistes.

Avec la plateforme « Val-de-Marne en commun », le Parti communiste français (PCF), le Parti socialiste (PS) et La France Insoumise (LFI) ont réussi à se mettre d’accord dans de nombreux cantons, derrière le président PCF sortant, Christian Favier.

 

REPLAY. Regardez le débat avant le premier tour des élections départementales dans les Hauts-de-Seine

Des cantons clés qui pourraient faire basculer l’élection

En 2015, dans le canton d’Orly (Orly, Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine), la gauche unie dès le premier tour des élections départementales, avait gardé ce canton à 76 voix près, à l’issue du second tour.

Aujourd’hui, ce canton qui rassemble trois communes (Orly, Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine) fait partie des cantons où tout pourrait se jouer.

Un canton qui pourrait basculer à droite. La ville d’Orly, est gérée par la gauche depuis toujours avec Christine Janodet (Gauche citoyenne) à sa tête, Villeneuve-le-Roi, est un fief communiste qui a basculé à droite en 2001 avec l’élection de Didier Gonzales (LR), et enfin dernière commune du trio, Ablon-sur-Seine est dirigé par un autre LR, Eric Grillon.

La gauche et EELV, la désunion

En revanche, l’union de toute la gauche rêvée par certains n’a pas aboutie et EELV présente des candidats dans la plupart des cantons. Si des accords locaux avec Europe Ecologie – les Verts (EELV) ont abouti dans certains cantons, le parti écologiste a choisi de présenter des candidats dans la quasi-totalité des 25 cantons.
On trouve notamment des binômes EELV face à l’alliance PCF, PS, LFI dans les cantons d’Alfortville (France Bernichi et Raphaël Lévêque), de Fontenay-sous-Bois (Agnès Colonval et Bernard Thoreau) et au Kremlin-Bicêtre (Sophie Guillemain et Kamel Bouffraine).

Le RN sera présent dans 17 cantons sur 25

Autre canton, qui sera surveillé de près est celui de Choisy-Villeneuve où le Rassemblement National avait raflé la deuxième place en 2015.
Les conseillers sortants, Nathalie Dinner et Didier Guillaume, (Front de Gauche) ne se représentant pas, une liste de gauche unie s’est constituée. Les candidats : Katiana René et Robin Albert (PCF, LFI, PS, pôle écologiste) seront face aux candidats de la droite Kristell Niasme et Tonino Panetta (LR, UDI, Libres !). Amandine Mackako et Riantsoa Robinson, seront les candidats de LREM et le Rassemblement National, a choisi le binône Dominique Vachelot et Antoine Ghaye pour représenter son parti.

Dans ce canton, pour contrer le parti de Marie Le Pen, qui avait raflé 23,30 % des voix en 2015, se hissant ainsi au second tour, EELV a préféré s’effacer et s’associer à la liste de gauche : « De manière responsable, les écologistes ont consciemment choisi de ne pas jouer le jeu de la division sur plusieurs cantons. À Choisy-le-Roi, canton considéré comme étant en danger, EELV n’investit pas de candidats », a expliqué le parti.

A noter, enfin, les chiffres de l’abstention en 2015. Lors des dernières élections départementales, était de 55,56 % au premier tour et de 58,67 % au second tour.

Les participants au débat du 16 juin sur France 3 Paris Île-de-France

Dans le cadre de ces élections départementales, un débat entre les différents chefs de file a été organisé sur France 3 Paris Île-de-France le mercedi 16 juin. 

Christian Favier (PCF), président du conseil départemental du Val-de-Marne 

Olivier Capitanio (LR), maire de Maisons-Alfort

Gaëtan Dussausaye (RN), délégué départemental 

Nadine Herrati (EELV), co-responsable EELV 94

Jean-Francois Mbaye, député LREM du Val-de-Marne

Dernières nouvelles