samedi, septembre 24, 2022

Christine Mboma et Beatrice Masilingi absentes de la liste des athlètes qualifiées pour le 400 m aux Jeux Olympiques de Tokyo

Mercredi à Bydgoszcz, en Pologne, la jeune Namibienne Christine Mboma (18 ans) créait la sensation en remportant le 400 m en 48 »54, nouveau record du monde juniors et devenant ainsi la septième meilleure performeuse mondiale de tous les temps. Apparue ces derniers mois au très haut niveau, l’athlète entraînée par Henk Botha s’emparait évidemment aussi de la meilleure performance mondiale de l’année.

Sa compatriote du même âge, Beatrice Masilingi, également entraînée par Botha, a elle aussi connu une année 2021 tout à fait remarquable sur le tour de piste, avec un record à 49 »53 réussi au mois d’avril à Lusaka, la troisième performance mondiale de l’année.

Absentes de la liste de la fédération internationale

Les deux Namibiennes figuraient donc parmi les principales prétendantes à un podium olympique sur la distance aux JO de Tokyo, surtout en l’absence sur suspension de la championne du monde Salwa Eid Naser, et de la forte probabilité de voir la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo concentrer ses efforts sur le 200 m.

Mais jeudi après-midi, Mboma et Masilingi ont disparu de la liste de la Fédération internationale (World Athletics) détaillant les athlètes aptes à disputer les JO sur 400 m, sous réserve de confirmation de leur fédération nationale. Elles sont en revanche toujours présentes sur la liste du 200 m, distance sur laquelle elles ont réussi le même chrono cette saison (22 »67).

Leur entraîneur Henk Botha n’a pu être joint pour expliquer ce retrait de dernière minute. Du côté de World Athletics, pas de commentaire sur la situation des deux athlètes.

Dernières nouvelles