samedi, septembre 24, 2022

en Allemagne, la solidarité s’organise pour nettoyer les villes ravagées

REPORTAGE

Spectaculaires, les images montrent bien l’ampleur de la catastrophe actuellement en cours dans plusieurs pays de l’ouest de l’Europe. Ces derniers jours, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse ou encore le Luxembourg ont été frappés par des crues meurtrières provoqués par des pluies diluviennes. Au total, en Europe, 157 personnes sont mortes. Mais l’Allemagne est de loin le pays qui paye pour l’instant le plus lourd tribut, avec au moins 133 décès, notamment en Rhénanie-Palatinat, une des régions les plus touchées. Et alors que de nombreux villages sont ravagés, sur place, la solidarité s’organise, comme à Sinzig. 

Dans cette commune, une douzaine de personnes ont été tuées, notamment des personnes handicapées qui se sont retrouvées coincées dans leur institut. Une cinquantaine de maisons ont été détruites. Face à la catastrophe et à l’urgence, tout le monde s’organise, et essaye d’apporter son aide comme il le peut. Marie, dont le frère a vu sa maison complètement ravagée, ramène des pelles et des brouettes du village voisin. « L’eau est arrivée à 10 centimètres du plafond. Tous les meubles se sont retrouvés dans les autres pièces de la maison », décrit-elle. « C’est très important d’avoir de l’eau propre, de la nourriture, et de sentir que les gens sont solidaires. »

« On est en bonne voie pour nettoyer la ville »

De son côté, la mairie travaille elle aussi d’arrache-pied. Roland, un adjoint, coordonne toutes les opérations de nettoyage de la ville. « On s’assure que les gens venus apporter leur aide ont bien à manger et à boire », explique-t-il. « On croule sous le nombre de personnes qui veulent aider. C’est une très bonne chose, et grâce à leur force, on est en bonne voie pour nettoyer la ville. »

Les pompiers et la police sont toujours sur place, de plus en plus nombreux. Mais grâce à cette solidarité entre voisins, ils peuvent se concentrer sur les tâches urgentes, notamment les opérations de recherche. Car beaucoup de personnes dans la région sont toujours portées disparues.

Dernières nouvelles