mardi, septembre 27, 2022

« L’eau s’est arrêtée à deux marches du premier étage »

Les violentes inondations qui ont dévasté une partie de la Belgique depuis mercredi ont fait au moins 20 morts. Une journée de deuil national sera observée mardi, a annoncé vendredi le gouvernement. La province de Liège, dans l’est du pays, est la plus touchée par les intempéries et concentre actuellement la plus grosse partie des opérations de secours. Alors que l’eau a commencé à se retirer, les autorités estiment que le bilan pourrait encore s’alourdir.

« Ma maison est complétement sinistrée »

« L’eau est montée à deux mètres sur une heure, une heure et demie de temps. Tout le rez-de-chaussée a été noyé », rapporte Christian, un habitant de Verviers près de Liège, au micro d’Europe 1. « On ne pouvait que regarder l’eau monter, elle s’est arrêtée à deux marches du premier étage. »

« Ma maison est complétement sinistrée, poursuit ce riverain, le rez-de-chaussée, la cave, le garage… La porte du garage a été arraché, les châssis des fenêtres sont enfoncés », détaille-t-il. « Il reste le premier et le deuxième étage, mais on ne peut plus y habiter, car il n’y a plus d’électricité et d’eau. On ne sait pas ce que l’on va faire, on a peur des pillages », ajoute-t-il.

Le soutien de la France

Outre la Belgique, l’Allemagne, le Luxembourg et les Pays-Bas ont également été touchés par ces inondations. Vendredi, dans un message posté sur Twitter, Emmanuel Macron a exprimé la solidarité de la France vis-à-vis aux sinistrés. 40 militaires français de la sécurité civile et un hélicoptère avec une équipe de sauvetage ont été envoyés à Liège, a annoncé jeudi soir le Premier ministre Jean Castex.

Dernières nouvelles