jeudi, octobre 6, 2022

L’été s’annonce bien pour les professionnels du tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes

La saison d’été en Auvergne-Rhône-Alpes s’annonce bien grâce à la clientèle locale. Les professionnels du tourisme anticipent même une saison meilleure qu’en 2019.

L’été s’annonce bien pour les professionnels du tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes qui sont même 20% à anticiper une saison meilleure qu’en 2019, pourtant « année de référence » pour le secteur, selon le directeur général de l’agence régionale de tourisme Lionel Flasseur.

Une bonne clientèle locale  

Cette performance devrait être permise par la clientèle intra-régionale qui devrait représenter 40% des touristes, explique Lionel Flasseur. Le phénomène des réservations « d’ultra-dernière minute » jouera encore cette année, mais de manière moindre qu’en 2020,  prédit-il.
Pour ce qui est de la clientèle internationale, qui représente normalement « un petit quart de la fréquentation » dans la région, Belges, Néerlandais et Allemands devraient être au rendez-vous.   

« La grosse différence avec les autres années, c’est l’absence des Anglais », premier contingent étranger dans la région, pour Laurent Cormier, directeur adjoint d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région touristique de France

Avec un marché en année pleine de l’ordre de 21 milliards d’euros, Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région touristique de France (en terme de consommation et non de fréquentation), derrière l’Ile-de-France.
L’optimisme de Lionel Flasseur est fondé par les résultats de la première vague d’une enquête montrant que 79% des professionnels de la région sont « confiants » ou « très confiants » pour la saison estivale, après « un printemps qui ne restera pas dans les annales ».
Cette tendance est particulièrement marquée dans l’Allier, la Haute-Savoie et les zones rurales du Rhône (avec des taux de confiance de l’ordre de 91% à 93%), toujours portés par l’appétence du public pour les grands espaces.
Cette tendance avait déjà valu à l’Auvergne d’enregistrer l’an dernier « une saison historique ».

L’optimisme est en revanche un peu moindre dans les zones urbaines, et notamment à Lyon, comme ailleurs dans les grandes villes du pays.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Dernières nouvelles