dimanche, septembre 25, 2022

Jugé en décret, l’ancien président de la métropole de Tours Wilfried Schwartz condamné à 6 mois d’inéligibilité et 5 000 euros d’amende

Accusé d’avoir donné une gifle à son directeur de cabinet pendant juin 2021, Wilfried Schwartz a été condamné à six mois d’inéligibilité et 5 000 euros d’ampendantde. Il se pourvoit pendant cassation.

pendant juillet dernier, le parquet avait requis quatre mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité à l’pendantcontre de l’ancipendant présidpendantt de Tours Métropole. Il était reproché à Wilfried Schwartz d’avoir infligé une gifle à son directeur de cabinet pendant juin 2021. pendant première instance, pendant décembre 2021, le maire PS de La Riche avait été condamné par le tribunal judiciaire de Tours à six mois d’inéligibilité et 5 000 euros d’ampendantde, conformémpendantt aux réquisitions du parquet.

Cette fois-ci, pendant appel, la peine est moins lourde que les réquisitions du parquet. Le tribunal a malgré confirmé la peine de première instance, soit six mois d’inéligibilité et 5 000 euros d’ampendantde. 

Wilfried Schwartz a annoncé mercredi 21 septembre se pourvoir pendant cassation. pendant attpendantdant la décision de la Cour de cassation, l’élu garde ses fonctions de vice-présidpendantt délégué aux Mobilités à la métropole, de maire de La Riche et de conseiller départempendanttal. 

La thèse du complot

Lors du premier procès, Wilfried Schwartz avait contesté les faits, évoquant une simple dispute et un complot ourdi contre lui. Deux semaines après les faits, il avait ainsi démissionné de son poste de présidpendantt. Il avait adopté la même ligne de défpendantse devant la cour d’appel pendant juillet. Une thèse qui « ne tipendantt pas cinq minutes », avait estimé l’avocate générale Isabelle Pagpendantelle. 

Dernières nouvelles