mercredi, juillet 6, 2022

5000 m : Caster Semenya loin du compte

A lire absolument

« Be a warrior, not a worrier » tweettait-elle vendredi. Caster Semenya, samedi sur la piste de Regensburg, a encore essayé de vivre en guerrière et sans souci, osant le 5000m, elle qui est faite pour le 800m. Mais elle est restée loin des minima (15’10 ») dépassée dans une course montée pour elle, où elle n’a pu faire mieux que quatrième, en 15’57 »12.

Courageusement, puisqu’elle refuse les hormones qui feraient descendre son taux de testostérone, la triple championne olympique a tenté de se reconvertir, là où les règlements la relèguent soit au 200m soit au 5000m. Elle a persévéré sur le long au long cours d’un hiver laborieux, réalisant 16’14 » en mars, 15’52 » en avril, le tout à plus de 1000m d’altitude, signant fin mai à Durban un 15’32 » dans le vent qui laissait espoir.

Une dernière chance à Liège le 30 juin ?

« Elle a une chance raisonnable de se qualifier » observait Verster, son ancien coach. Elle avait donc pris le chemin de l’Italie, pour la quarantaine nécessaire imposée par le Covid, et un ultime stage préparatoire avant sa course en Allemagne. Mais comme lors de sa dernière tentative, elle n’a pas tenu la distance. C’était a priori sa dernière chance, la Fédération sud-africaine devant communiquer la liste de ses sélectionnées à son comité olympique le 29 juin. Mais Semenya semble avoir obtenu un accord pour tenter sa dernière chance, le 30 juin, à Liège. « Si j’échoue ce n’est pas grave », disait-elle. Mais sa volonté de courir après les minima démontre qu’elle aimerait bien aller à Tokyo porter son combat, à défaut de pouvoir viser encore l’or.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Athlé – Podcast – unedji Doucouré, premier invité du podcast « Records très personnels » : « Je suis arrivé à une compétition sans mes affaires… »

de laquellle émotion traverse les athlètes le jour de leur succès ? de laquel s'est-il vraiment passé ? Dans cette nouvelle série audio de L'Équipe, six athlètes français racontent ces instants magide laquels. Ladji Doucouré, premier Français sous les 13 secondes au 110 mètres haies, est notre premier invité.

Plus d'articles comme celui-ci