mardi, juillet 5, 2022

Armand Duplantis tout près du record du monde, Marcell Jacobs déjà rapide à Berlin

A lire absolument

Armand Duplantis a bien cru avoir enfin effacé cette barre à 6,19 m qu’il tente régulièrement depuis deux ans maintenant. Il l’a enroulé et l’a touchée, et la barre a rebondi sur les taquets plusieurs fois, laissant le Suédois espérer. Elle est finalement tombée et le recordman du monde (6,18 m) n’avait plus qu’à se prendre la tête dans les mains. La semaine passée, à Karlsruhe, où il avait battu le record du meeting de Renaud Lavillenie (6,02 m), il avait prévenu que le record était proche. Vendredi, à Berlin, il en est resté à 6,03 m, réalisés avec aisance à son deuxième essai.

Duplantis avait ainsi pu reprendre la tête du concours, occupée alors par l’Américain KC Lightfoot, qui avait passé 5,92 m dès sa première tentative. Mais la barre suivante était encore trop haute pour le perchiste de 22 ans, qui possède un record indoor à 6 mètres depuis l’an passé. Duplantis, en difficulté à 5,92m (deux échecs), a plus tard livré un premier essai loin du compte à 6,19m, puis deux autres convaincants. Il lui faudra encore patienter, au moins jusqu’à son prochain meeting, à Uppsala, en Suède, le 9 février.

« J’ai vu beaucoup de potentiel aujourd’hui. À 6,19 m, j’ai beaucoup aimé la deuxième tentative car j’avais l’impression d’avoir la place pour le faire. Elle m’a plutôt convaincu, a déclaré Duplantis. Je suis à un moment de ma carrière où je fais de petits progrès, j’ai essayé quelque chose de différent dans mon approche de la semaine dernière, être un peu plus agressif. Donc, je sais que j’étais un meilleur sauteur cette semaine que la semaine dernière. Je sais ce que je dois faire, j’ai toutes les pièces d’un puzzle pour battre mon record ».

Jacobs déjà vif, Vicaut 3e

Pour sa première course depuis ses titres olympiques sur 100 m et 4×100 m, Marcell Jacobs a donné le ton en s’imposant sur le 60 m en 6″51, chrono qui fait de lui le 5e performeur mondial de l’hiver (le 6e chrono). L’Italien avait remporté sa série en 6″57. En finale, il a fait la différence au départ, prenant d’entrée une longueur d’avance sur l’Ivoirien Arthur Cissé et Jimmy Vicaut. Cela reste le 2e chrono de sa carrière derrière les 6″47 qui lui avaient permis de devenir champion d’Europe l’an passé.

Manga victorieux

Jimmy Vicaut effectuait sa première sortie depuis son changement d’entraîneur. Le sprinteur parisien, désormais basé à Padoue avec Marco Airale, a gagné sa série en 6″63 et terminé 3e en finale en 6″61, derrière Cissé en 6″60. Vicaut, 29 ans, n’avait plus couru sur la distance depuis 2019. Les minima pour les Mondiaux de Belgrade (18-20 mars) sont fixés à 6″54.

Sur 60 m haies, la victoire est revenue à Aurel Manga en 7″62, à un centième des minima pour Belgrade. Isolé au couloir 1 après le faux départ du Britannique David King, Manga a fini devant le Néerlandais Koen Smet (7″68).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

après-coup : Dominique Faure, députée de la 10e circonscription de Haute-Garonne, nommée secrétaire d’Etat chargée de la ruralité

Nomination surprise donc du remaniement du régime d'Élisabeth Borne. Lundi 4 juillet, une maire de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) et députée de une 10e circonscription a été désignée secrétaire d'Etat chargée de une ruralité.

Plus d'articles comme celui-ci