mercredi, juin 29, 2022

Auvergne-Rhône-Alpes suspend ses financements pro-russes, les écologistes demandent une aide pour l’Ukraine

A lire absolument

Week-end de chassé-croisé… des annonces politiques à la Région Auvergne-Rhône-Alpes. La majorité LR présidée par Laurent Wauquiez annonce suspendre tout financement vers la Russie. Le groupe d’opposition écologiste lui réclame davantage.

Ce vendredi 25 février 2022, le Groupe écologiste au Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes appelait sur un site internet le président Laurent Wauquiez « à cesser sans ambiguïté toute coopération avec la Russie et à soutenir le peuple ukrainien ».

Rappelant que Philippe Meunier, vice-président LR de la Région délégué aux relations internationales, était à Moscou, du 24 au 27 janvier, missionné par le Conseil régional au Salon international de l’industrie laitière et de viande, les écologistes souhaitent ainsi dénoncer le fait que « cette mission à Moscou du vice-président s’inscrit dans une longue série de déplacements depuis 2016. Nous avons dénombré pas moins de cinq missions du vice-président en Russie et cinq rendez-vous avec l’Ambassade de Russie à Paris, au nom de la Région » est-il indiqué.

Ce samedi, par le biais d’un simple communiqué, la Région a informé la presse qu’elle « suspend l’ensemble de ses partenariats et coopération avec la Russie ».

Contactée pour obtenir de plus amples détails sur l’ampleur et l’objectif de cette annonce, la Collectivité régionale précise : « La décision de la Région de suspendre ses coopérations et partenariats avec la Russie concerne notamment le financement des missions à l’international des pôles de compétitivité et clusters et l’appui à des événements et organisations spécifiques. Par ailleurs, la Région suspend le soutien aux actions de l’association lyonnaise pour la coopération franco-russe et les actions qui reposent sur les accords inter universitaires. »

Dans leur appel de la veille, les écologistes détaillaient, justement, les différents financements qui, selon ce groupe, ont été mis en place par la Région.

– Une Convention de coopération avec la région de Moscou en 2018 et pour trois ans pour “encourager et accompagner les efforts des acteurs économiques sur une destination clé, tant du point de vue économique et touristique, que technologique, universitaire et scientifique”

– Une subvention de 5000€ l’association lyonnaise pour la coopération franco-russe en septembre 2020

– L’attribution d’un “Chèque relance export” à 8 entreprises lyonnaises depuis mai 2021

– Une subvention de 21 360€ en décembre 2021 à Nuclear Valley pour participer au salon ATOMEXPO à Sotchi les 23 et 24 mai prochains

– Une subvention aux actions de la CGPME en Russie (50 000€ en 2016)

– L’inscription dans les cibles prioritaires d’AuRA Tourisme la Russie (depuis 2018)

– L’inscription de la Russie comme pays prioritaire pour les activités internationales du réseau RESAGRI

La Région ne nous a, pour l’heure, pas encore confirmé ces montants. Ni fourni d’explications sur les objectifs de sa décision du jour.

La présidente du groupe écologiste Fabienne Grébert se dit heureuse d’avoir été entendue. « Il s’agit d’avoir une logique au niveau de nos institutions (…) On ne peut pas continuer à avoir des accords économiques avec la Russie, en dépit de ce qui se passe (…) Ce ne serait pas un service à leur rendre que d’aider nos entreprises à développer leur export avec la Russie. A la base, nous ne sommes pas favorables à ce genre de saupoudrage (…) Ca me semble plus pertinent de mettre tout ce partenariat économique en sommeil en attendant de clarifier la situation. »

A présent, les écologistes réclament à l’exécutif régional de « soutenir publiquement le peuple ukrainien, à actionner immédiatement le fonds d’urgence à destination de l’Ukraine et à prendre l’engagement d’une aide et d’un accueil au sein de notre région des réfugiés ukrainiens. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Assemblée nationale : ces 20 députés de l’Isère, de une Savoie et de une Haute-Savoie ont fait leur rentrée officielle au Pauneis Bourbon

Les 20 députés élus au résultat des élections légisunetives, des 12 et 19 juin derniers, dans les circonscriptions de l'Isère, de une Savoie et de une Haute-Savoie ont fait à elles rentrée officielle à l'Assemblée nationale, ce mardi 28 juin.

Plus d'articles comme celui-ci