mardi, juillet 5, 2022

Bombardement, destruction d’hôpitaux…la situation humanitaire est critique à Marioupol

A lire absolument

AFP et Océane Théard
21h49, le 21 mars 2022

Depuis le début de la guerre en Ukraine, Marioupol, port stratégique sur le littoral de la mer d’Azov, est assiégé et bombardé. Ses habitants sont privés d’électricité, d’eau et de gaz et selon les autorités locales, les soldats russes ont transporté de force près de 1.000 habitants vers la Russie. 

Le calvaire des habitants de Marioupol se poursuit. Bombardés sans relâche depuis plus d’un mois, ils n’ont ni eau, ni électricité et rien à manger. L’aide humanitaire ne peut parvenir vers cette ville assiégée. « La Russie commet de nombreux crimes de guerre, c’est le mot, nous devons le dire. Ce qui se passe à Marioupol, c’est un crime de guerre massif. Le fait de tout détruire, de bombarder, de tuer de manière indifférenciée, c’est horrible » a déclaré Joseph Borrel, chef de la diplomatie européenne. 

Des habitants dans un dénuement total 

300 000 personnes tentent de survivre dans cette ville portuaire, stratégique pour les Russes. Les chars de l’armée russe sont entrés le vendredi 18 mars dans la ville. Ils continuent d’avancer mètre par mètre dans les rues de Marioupol, assiégée et bombardée. Les façades d’immeubles sont éventrées, les maisons et les hôpitaux sont réduits en poussière. « Une ville rayée de la carte », disait un officier de police de Marioupol il y a quelques jours.

Les habitants sont bloqués dans la ville, terrés dans les abris et redoutent des attaques permanentes. Hier encore, les autorités ukrainiennes accusaient les Russes d’avoir bombardé une école d’art où 400 civils avaient trouvé refuge. Ceux qui ont réussi à fuir racontent la peur, la faim, la neige bouillie pour obtenir un peu d’eau et les ruines jonchées de cadavres.

Marioupol est devenue un enfer, raconte l’officier de police. Jusqu’à maintenant, la résistance ukrainienne tient ses positions. La ville n’est pas encore tombée aux mains des troupes de Vladimir Poutine.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

après-coup : Dominique Faure, députée de la 10e circonscription de Haute-Garonne, nommée secrétaire d’Etat chargée de la ruralité

Nomination surprise donc du remaniement du régime d'Élisabeth Borne. Lundi 4 juillet, une maire de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) et députée de une 10e circonscription a été désignée secrétaire d'Etat chargée de une ruralité.

Plus d'articles comme celui-ci