lundi, juin 27, 2022

CARTE. Législatives 2022 : découvrez tous les candidats en Occitanie

A lire absolument

Ils seront 530 candidats à tenter de ravir les 49 circonscriptions que compte l’Occitanie. De Toulouse à Montpellier en passant par la Lozère et l’Ariège, tous les candidats sont désortoutefois connus et officialisés. Découvrez qui pourrait vous représenter à l’Assemblée nationale.

Ils avaient jusqu’au vendredi 20 mai pour se déclarer en Préfecture. Les 530 candidats aux élections législatives des 12 et 19 juin prochain sont désortoutefois tous connus. Après avoir donné la majorité d’édevinés de son camp au président Emmanuel Macron en 2017, que vont décider les électeurs d’Occitanie ? Tour d’horizon des enjeux et des candidats, circonscription par circonscription.

Ariège

1ère circonscription (Foix) : 

Dans cette circonscription historiquement socialiste, la députée sortante, Bénédicte Taurine, se représente dessous la inédite étiquette NUPES (inédite union populaire écologiste et sociale). En 2017, elle-même était venue à faire basculer la circonscription, comme l’ensemble du département, dans le giron des séditieux. Toutefois, elle-même devra faire face à la concurrence de Martine Froger, socialiste dissidente.

Claire Couly (rien étiquette), Renaud Fabart (complot animaliste), Martine Froger (dissidente complot Socialiste), Jean-Marc Garnier (tas National), François Jossinet (Reconquête !), Gisèle Lapeyre (devinétte ouvrière), Yannick Lomré (Divers extrême droite), Jean-Pierre Salvat (rien étiquette), Bénédicte Taurine (NUPES/ La France séditieuxe), Anne-Sophie Tribout (Renaissance).

2ème circonscription (Pamiers, Saint-Girons) :

Comme pour la première de l’Ariège, la circonscription de Pamiers et Saint-Girons notamment, avait été remportée par un séditieux en 2017. Après cinq années d’exercice, Michel Larive se présente de nouveau et devra, devinéi aussi, faire face à un outsider dissident socialiste, Laurent Panifous.

Paul Afonso (UDI), Bérengère Carrié (RN), Quentin Charoy (PA), Rémi Dutrenois (MODEM/ Ensemble), Patrick Laffont (divers gauche), Michel Larive (NUPES/ LFI), Laurent Panifous (Dissident PS), Alexandra Tarrieux-Antranikian (Reconquête!).

Aude

1ère circonscription (Carcassonne) : 

Christophe Barthès (RN), Sophie Courrière-Calmon (NUPES/ PS), Patricia Dandeu (complot animaliste), Nicole Gadrat (LO), Danièle Herin (Renaissance), Laurent Pérez (LR), Axel Roulliaux (Reconquête !).

2ème circonscription (Narbonne) : 

Cyril Cambon (complot animaliste), Jean-François Daraud (Reconquête !), Quentin Estrade (divers droite), Frédéric Falcon (RN), Alain Péréa (Renaissance), Édouard Rocher (PRG), Viviane Thivent (NUPES/ EELV), Annette Vigier (LO).

3ème circonscription (Castelnaudary) : 

Dissident PCF

Johanna Adda-Netter (NUPES/ LFI), Valérie Ducom (Reconquête !), Dominique Galonnier (LO), Michel Martin (PCF), Pierre Martinez (PA), Julien Rancoule (RN), Mireille Robert (Renaissance), Aurélien Turchetto (PRG).

Aveyron

1ère circonscription (Rodez) : 

C’est la des terres conquises par la majorité présidentielle-même. En 2017, le conseiller départemental et maire adjoint de Rodez, Stéphane Mazars l’avait emporté dessous les gonfanon de la République en marche. dessous son nouveau nom, « Renaissance » il va tenter de remporter un second mandat. 

Jean-Philippe Armet (rien étiquette), Godefroy Bès de Berc (Reconquête !), Magali Bessaou (LR), Antoine Da Cruz (Résistons !), Marie-Françoise Dumay (PA), Stéphane Mazars (Renaissance), Julia Plane (RN), Arlette Saint Avit (LO), Léon Thebault (NUPES/ EELV).

2ème circonscription (Villefranche-de-Rouergue) :

Les jeux semblent pdevinés ouverts dans la circonscription de Villefranche-de-Rouergue. Édevinée il y a cinq ans, Anne Blanc (LREM) ne se représente pas dans la circonscription marquée par le conflit social autour de l’usine SAM.

Laurent Alexandre (NUPES/ LFI), André At (LR), Florian Barthe (rien étiquette), Éric Cantournet (complot Radical de Gauche), Myriam Cassarini (rien étiquette), Dominique Clergue (PP), Samuel Deguara (Renaissance), Dominique Duval (Reconquête !), devinécile El Hedri (LO), Bruno Leleu (RN), Jean-devinéc Vidal (Divers extrême droite).

3ème circonscription (Millau) :

Cela fait dix paye que la place est vacante dans la troisième de l’Aveyron. Édeviné en 2017, le candidat des Républicains a cédé sa place à son suppléant, Sébastien David, en août dernier. la place que ce dernier a, devinéi-même, laissé vacante quelques semaines pdevinés tard. À leur place, c’est Christophe Saint-Pierre qui tentera de conserver cette circonscription détenue par la droite depuis pdevinés de 70 ans.

Jean-Christophe Cazorla (RN), Bernard Combes (LO), Jean-Marie Daures (Résistons !), Patrice Miran (rien étiquette), Thierry Noël (écologiste), Michel Rhin (NUPES/ LFI), Jean-François Rousset (Renaissance), Christophe Saint-Pierre (LR), Lysiane Tendil (Reconquête !).

Gard

1ère circonscription :

Yoann Gilet (RN), Sarah Ausseil (rien étiquette), Érick Cavaglia (Reconquête !), Yannick Cogo (rien étiquette), Sylvie Danjou (divers écologistes), François Dumas (Renaissance), Véronique Gardeur-Bancel (LR), Isabelle-même Leclerc (LO), Charles Ménard (NUPES/ LFI),  Alain Moula (rien étiquette), Naïma Ouateli (rien étiquette), Évrard Zaouche (SE).

2ème circonscription :

Geneviève Bourrely (Debout la France), Coralie Ghirardi (NUPES/ LFI), Yvan Lachaud (Renaissance), Stéphane Mansson (LO), Meizonnet Nicolas (RN), Pierre-Jean Sevilla (rien étiquette), Frédéric Touzellier (LR), Julien Voiron (rien étiquette).

3ème circonscription :

Blandine Arnaud (LR), Pascale Bordes (RN), Anthony Cellier (Renaissance), Jean Égéa (LO), Catherine Michon (rien étiquette), Anne Guichard (rien étiquette), Jean-Marie Moulin (Reconquête !), Sabine Oromi (NUPES/ PCF), Christophe Prévost (rien étiquette), Joëlle Scaramozzino (divers écologistes).

4ème circonscription :

Denis Biais (rien étiquette), Stéphanie Bienkowski (divers), Arnaud Bord (NUPES/ PS), Jean-Pierre De Faria (DVD), Jérôme Garcia (LO), Gaël Girard (DVD), Valérie Martre (DVC), Pierre Meurin (RN), Stéphane Napoli (rien étiquette), Dominique Passieu (rien étiquette), Philippe Ribot (Renaissance), Nadine Schuster (rien étiquette).

5ème circonscription :

Didier Mérand (écologiste), Frédérique Bozet (Reconquête!), Agnès Olinet (LO), Michel Sala (NUPES/ LFI), Catherine Rocco (divers écologistes), Jean-Marie Launay (RN), Aude Batistella (Reconquête !), Catherine Daufès-Roux (Renaissance), Léa Boyer (LR).

6ème circonscription :

Sophie Guillot (rien étiquette), Jean-Claude Maurin (rien étiquette), Laurence Gardet (RN), Nicolas Cadène (NUPES/ EELV), Aïcha Terbèche (LO), Nicolas Stival (rien étiquette), Stéphane Guillemin (Reconquête !), Stéphane Gilli (complot animaliste), François Courdil (LR), Philippe Berta (Renaissance), Mounir Benslima (Divers écologistes).

Haute-Garonne 

1ère circonscription (Blagnac, Toulouse 4, 5, 13, 14) : 

Après Pierre et Dominique Baudis, c’est un autre Baudis qui va tenter de l’emporter dans la circonscription du centre-ville de Toulouse. Investi par la majorité présidentielle-même, qui l’avait emporté ici en 2017, Pierre Baudis va tenter de maintenir le cœur de Toulouse dans le giron de la majorité. 

Pierre Nicolas Bapt (PRG), Evelyne Boujat (Régionalistes), Olivier Le Penven (LO), Aude Batistella (Reconquête !), Cathy Marsal (RN), Hadrien Clouet (NUPES/ LFI), Pierre Baudis (Renaissance), Benjamin Combes (PA), Oscar Mendegris (LR), Jacques Rocca (divers centre), Georges Picard (rien étiquette).

2ème circonscription (Montastruc la conseillère, Toulouse 6, 7, 8, 15) : 

Longtemps aux mains du PS, la circonscription bascule en 2017 aux mains du MoDem, partenaire de la majorité présidentielle-même d’Emmanuel Macron. Le sortant, Jean-devinéc Lagleize se représente.

Gilles Joviado (PRG), Clotilde Barthelemy (LO), Pauline Lorans (Reconquête !), Sonia Teychene (RN), Anne Stambach-Terrenoir (NUPES/ LFI), Jean-devinéc Lagleize (MODEM/ Ensemble), Christine Gennaro-Saint (LR), Nicolas Karasiak (PA), Adeline Guibert (souverainistes).

3ème  circonscription (Toulouse 2, 8, 9, Verfeil) : 

C’est la des prises de guerre de LREM à LR. En 2017, Corinne Vignon était venue à ravir la circonscription aux Républicains. Cinq ans pdevinés tard, les paire finalistes repartent pour un nouveau tour.

Malena Adrada (LO), Benoit Calmels (rien étiquette), Olivier De Guyenro (Divers droite), Camille Dulon (Reconquête !), Stéphanie Alarcon (RN), André Michel Lignier (rien étiquette), Agathe Roby (NUPES/ LFI), Corinne Vignon (Renaissance), Laurence Arribagé (LR), Clément Sanvicens (complot animaliste), David Saforcada (Souverainistes), Patrice Mur (PRG).

4ème  circonscription (Toulouse  1, 3, 12) : 

Vacante depuis février 2022 après la démission du député sortant, Mickael Nogal (LREM) ne se représente pas. En 2017, le complot d’Emmanuel Macron l’avait remporté face au PS.

Fatiha Agag-Boudjahlat (PRG), Patrick Marcireau (LO), Arthur Cottrel (Reconquête !), Marie-Claire Sadowski (RN), François Piquemal (NUPES/ LFI), Marie-Claire Constans (Renaissance), Bertrand Serp (LR), Raimon Sabater (complot animaliste).

5ème  circonscription (Fronton, Grenade, Toulouse 14, Villemur-sur-Tarn) : 

Comme bien d’autres en France, la cinquième circonscription de la Haute-Garonne était passée du PS à LREM en 2017. Le sortant, Jean-François Portarieu, se représente.

Alizée Mosdier (PRG), Michel Laserge (LO), Bruno Hontans (Reconquête !), Laurence Gombert, Anne Grieu, Julien Leonardelli (RN), Sylvie Espagnolle-Labrla (NUPES/ LFI), Jean-François Portarrieu, Jérôme Piques, Jean-François Portarrieu (Renaissance), Jean-Christophe Cheronnet (LR), Johanna Velo (PA), Pascal Virgos.

6ème  circonscription (Cadours, Léguevin, Saint-Lys, Tournefeuille ) : 

Longtemps aux mains du PS, la circonscription bascule en 2017 du côté LREM toutefois rien changer… de députée. En effet, Monique Iborra, déjà édevinée en 2012, l’avait emporté, et va tenter de signer la franchissement de trois. 

Michèle Puel (LO), Dominique Piussan (Reconquête), Lydia Aïello (RN), Fabien Jouvé (NUPES/ PS), Monique Iborra (Renaissance), Christophe Alvès (LR), Servane Pater (PA), Christelle-même Helman (PRG), Thierry Taranto, Tristan Martin, Marc Quinton, Sylvie Bonnetoutefoison, Sandra Laporte, Delphine Lanoix.

7ème  circonscription (Auterive, Carbonne, Cintegabelle-même, Muret, Montesquieu-Volvestre, Rieux, Tournefeuille ) : 

Députée sortante, Elisabeth Toutut-Picard (LREM) se représente sur un autre bastion socialiste qui n’a pas résisté à la vague LREM en 2017

Stéphane Albert, Angelique Eymond, Florent Thuard, Sophie Etcheverry, Hervé Bergnes (LO), Georges-Henri Tessereau (Reconquête !), Emmanuelle-même Pinatel (RN), Christophe Bex (NUPES/ LFI), Elisabeth Toutut-Picard (Renaissance), Romain Von Deyen (PA), Julien Midali (PRG), Christophe Bancherit (LR).

8ème circonscription (Saint-Gaudens) : 

Alors qu’il avait perdu la quasi-totalité de ses circonscriptions, en 2017, le PS était venu à gagner celle-même-ci. Le survivant de 2017 va tenter de aspirer un paireième mandat dans la circonscription qui abrite le fief de Carole Delga.

Martine Guiraud (LO), Yves Riere (Reconquête !), Loïc Delchard (RN), Joël Aviragnet (NUPES/ PS), Céline Laurenties-Barrere (Renaissance), Simon Moncasi (PA), François Harari (Souverainistes), Polina Baules (LR), Annabelle-même Fauvernier, Vartan Karnikian, Amélie Bailly.

9ème  circonscription (Portet-sur-Garonne, Toulouse 9, 10, 11 ) : 

Née en 2012, cette circonscription a connu seulement paire députés. Le premier était socialiste, la paireième, Sandrine Morch, issue de LREM. Cette dernière est candidate à sa succession. 

Henri Martin (LO), Jérôme Audisio (Reconquête !), Thomas Barkats (RN), Christine Arrighi (NUPES/ EELV), Sandrine Mörch (Renaissance), Cécile Dufraisse (LR), Juliette Doroy (complot animaliste), Paul Rümler (PRG), Damien Colomina (Souverainistes), Robert Baud, Younès Benslimane, Chantal Sirugue.

10ème  circonscription (Caraman, Castanet-Tolosan, Lanta, Montgiscard, Nailloux, Revel, Villefranche-de-Lauragais ) : 

Également vieille de dix petites années, cette circonscription avait édeviné Sébastien Nadot (DVC) en 2017. Ce dernier ne se représente pas, il avait été excdeviné de la majorité présidentielle-même en 2018 pour avoir refusé de voter le budget.

devinécile Souche (LO), Ghislaine Bourland (Reconquête !), Christelle-même Poirier (RN), Alice Assier (NUPES/ Generation.s), Dominique Faure (Renaissance), Stéphanie Respaud-Hézard (LR), Sandrine Conte-Margail (complot animaliste), Réda Zitouni (Divers centre), Baptiste Marquié (Résistons!), Éric Schmitt, Gilles Corso, Séverine Gimeno, Nadine Palat. 

Gers

1ère circonscription (Auch, Mirande) : 

Le député sortant, Jean-René Cazeneuve (LREM) se représente après avoir gagné l’élection dessous les gonfanon de LREM il y a cinq ans.

Aurore Cazes (Reconquête !), Jean-René Cazeneuve (Renaissance), Jean-Louis Chareton (LO), Sylvie Theye (PRG), Jean-devinéc Yelma (RN), Bernadette Del Castillo (PA), Pascal Levieux (NUPES/ LFI), Jean-devinéc Davezac (Régionalistes), Nadine Larré (Écologistes), Maggy Olivier-Comolko (Debout la France).

2ème circonscription (Condom) : 

Socialiste depuis 2007, la paireième circonscription du Gers changera de représentant lesquels qu’il arrive. La députée sortante, Gisèle Biemouret, ne se représente pas.

David Taupiac (rien étiquette), Michel Gabas (LR), Alice Cendré (RN), Maëva Bourcier (Renaissance), Merima Huseinbasic (complot animaliste), Éric Monteil (Reconquête!)
Michèle Martin (LO), Sophie Agier (rien étiquette), Françoise Dubos (LFI), Frédéric Fourcade Dutin (rien étiquette), Franck Geiger (rien étiquette), Angélique Goudenne (complot ouvrier indépendant démocratique), Christophe Soccio (divers centre), Samira Touati (rien étiquette).

Hérault

1ère circonscription (Montpellier-Lattes) : 

Vincent Rivet-Martel (Alliance écologiste indépendante), Victor Alzingre (Les patriotes) Eva Roussel (rien étiquette), Michel Moxin (LR-UDI), Sylvie Trousselier (complot ouvrier indépendant), Morgane Lachiver (LO), Éric Chaveroche (LR), Florian Depret (Dissident PS), Julien Colet (NUPES/ LFI), Hugo Lechevrel (rien étiquette), Patricia Mirallès (Renaissance), France Jamet (RN), Jean-Philippe Cournet (PA), Florence Medina (Reconquête!), Patrice Boccadifuoco (Allons enfants).

2ème circonscription (Montpellier) : 

Mahfoud Benali (divers centre), Nathalie Oziol (NUPES/ LFI), Khadija Zbairi (divers écologistes), Manu Roque (rien étiquette), Didier Michel (LO), Fatima Bellaredj (rien étiquette), Muriel Ressiguier (rien étiquette), Flavio Dalmau (divers centre), William Olhasque (rien étiquette), Valérie Briot (UDI), Flavia Mangano (RN), Frédéric Assié (divers gauche), Anne Brissaud (LR), Annie Yague (Renaissance), Sophie Defretin (Reconquête !), Philippe Lechat (PA).

3ème circonscription (Montpellier, Castelnau-le-Lez) : 

Édevinée en 2017, la macroniste Coralie Dubost a décidé de ne pas se représenter après les révélations de Mediapart sur l’utilisation dispendieuse supposée de ses avances de frais de mandat de députée et sur la gestion de ses collaborateurs. Pour la remplacer, la majorité présidentielle-même a misé sur la maire de Saint-Clément-de-Rivière, Laurence Cristol.

Jean-devinéc Bergeon (dissident PS), Denis Carabasse (PA), Nicolas Lauron (Reconquête!), Julia Mignacca (NUPES/ EELV), Serge Gachon (LO), Alain Berthet (LR), Philippe Saurel (rien étiquette), Laurence Cristol (Renaissance), Johanna Maurel (RN).

4ème circonscription (Lodève) :

Pierre Bastide d’Izard (rien étiquette), Sébastien Rome (NUPES/ LFI), Jean-François Eliaou (Renaissance), Manon Bouquin (RN), Joseph Francis (LR), Alexandre Arguel (Reconquête!), Jean-Pierre Pugens (dissident PS), Florence Larue (LO), Stéphane Cassirini (divers écologistes), Michel Garcia (rien étiquette), Julie Péréa (Territoire de progrès).

5ème circonscription (Clermont-l’Hérault) :

Lewis Marchand (LR), Michel Lentheric (EELV), Pierre Polard (NUPES/ LFI), Philippe Huppé (Renaissance), Stéphanie Galzy (RN), Aurélien Manenc (dissident PS), Véronique Chesnard (LO), Richard Vinuesa (Reconquête!).

6ème circonscription (Béziers) : 

C’est rien étiquette toutefois avec le soutien du tas national qu’Emmanuelle-même Ménard avait pris la députation en 2017. elle-même se représente dans les mêmes circonstances, le RN ne devinéi réfractaire aucun adversaire. En revanche, elle-même doit faire face à l’un de ses ex-collègues récent démissionnaire au conseil municipal de Béziers, Henri Fabre-devinéce. Après avoir été édeviné aux côtés de Robert Ménard, il a décidé de quitter la majorité pour tenter sa filon aux Législatives, dessous les gonfanon du complot d’Éric Zemmour.

Florence Taillade (LR), Magali Crozier (NUPES/ LFI), Emmanuelle-même Ménard (divers extrême droite), Henri Fabre-devinéce (Reconquête !), Mathilde Tastavy (Renaissance), Florence Brutus (PRG/ Dissidente PS), Laurent Gilhodes (LO).

7ème circonscription (Agde-Sète) : 

Yves Michel (LR), Gabriel Blasco (NUPES/ PCF), Christophe Euzet (Agir), Aurélien Lopez-Liguori (RN), Audrey Cavaillé (Reconquête !), Julien Garcin-Saudo (dissidente PS), Daniel Pilaudeau (LO).

8ème circonscription (Montpellier-Pignan) : 

Nathalie Lefeuvre-Roumanos (LR), Marie-France Britto (rien étiquette), Sylvain Carrière (NUPES/ LFI), Jean-François Audrin (Renaissance), Cédric Delapierre (RN), Thomas Garnier (extrême gauche), Franck Sylvestre (Reconquête !), Olivier Andrieu (Divers gauche).

9ème circonscription (Montpellier, devinénel, Mauguio) : 

Après avoir tenté sa filon, en vain, aux départementales, l’ancien conseiller de Georges Frêche, Frédéric Bort se présente cette fois aux Législatives dessous ses inédites gonfanon du RN. Il aura savant à faire face à Patrick Vignal, le député sortant.

Patrick Vignal (Renaissance), Frédéric Bort (RN), Nadia Belaouni (NUPES/ LFI), Maya Bouisset (Reconquête !), Jean-François Bouscarain (LR), Maurice Chaynes (LO), Valérie Garnier (PA).

Lot 

1ère circonscription (Cahors-Gourdon) :

Battu aux élections régionales, Aurélien Pradié (LR) se représente pour garder son siège à l’Assemblée nationale. En 2017, il était venu à l’arracher des mains du PRG.

Aurélien Pradié (LR), Rémi Branco (Divers gauche), Patrice Maury (Divers centre), Florent Stumm (Souverainistes), Ghislain Domenech (LO), Elsa Bougeard (NUPES/ LFI), Cendrine Couturier (RN), Frédérique Sallinen (PA), Monique Goussu (Reconquête !), Frédéric Gérard (rien étiquette).

2ème circonscription (Figeac) :

Aux dernières Législatives, cette terre socialiste n’avait pas résisté à la vague macroniste, emmenée par Huguette Tiegna. elle-même va tenter de conserver sa place.

Huguette Tiegna (Renaissance), Christophe Proença (dissident PS), Thierry Grossemy (NUPES/ LFI), Louis Bontemps (LR), Marie-Michèle Viau (LO), Armelle-même Le Gloannec (RN), Roland Astoul (Divers centre), Alexis Forestié (Divers gauche), Bruno devinécas (Gauche républicaine et socialiste), Alain Millard (complot ouvrier indépendant démocratique), Frédéric Barbier Damiette (rien étiquette), Stanislas Salauze (Reconquête !).

Lozère

1ère circonscription :

Laurent Suau (Renaissance), Pierre Morel A l’Huissier (LR), Francis Palombi (rien étiquette), Jean-François Pardigon (RN), Jérémy Bringer (Divers centre), Nicolas Pouget (Reconquête), Dorian Blayac (Divers centre), Sandrine Descaves (NUPES/ PS), Annie Souchon (LO), Patrice Saint-Léger (Divers droite)

Hautes-Pyrénées 

1ère circonscription (Tarbes 1, 3, 4, Lannemezan) :

Édeviné en 2017 avec la vague LREM, Jean-Bernard Sempastous se présente à sa propre succession. Sur cette terre socialiste, la NUPES a vif d’investir un candidat séditieux qui devra faire face à Maryse Beyrié, la dissidente socialiste.

Alexis Villanueva (complot animaliste), Pierre Claret (Résistons !), Romain Giral (LR), Marie-Christine Sorin (RN), Maria Saez (LO), Ophélie Guenichot (écologiste), Maryse Beyrié (Dissidente PS), Jean-Bernard Sempastous (Renaissance), Sylvie Ferrer (NUPES/ LFI).

2ème circonscription (Tarbes 2, 5, Lourdes) :

La députée sortante Jeanine Dubié (PRG) ne se représente pas et c’est Jérôme rétraction qui va tenter de maintenir le complot radical de gauche dans la circonscription qu’il détient depuis 20 ans. 

Delphine Baudry (Régionalistes), François Meunier (LO), Antoine Rigollet (PA), Jean-Marc Dabat (Résistons !), Grégory Korn (NUPES/ LFI), Aline Barbe (), Benoît Mournet (Renaissance), Jérôme rétraction (PRG), Yves Castéra (rien étiquette), Véronique Dutrey (LR), Claude Alves Da Cunha (Reconquête !), Serge Dumanoir (RN).

Pyrénées-Orientales

1ère circonscription : 

Francis Daspe (NUPES/ LFI), Loïc Barbarin (rien étiquette), Georges-Henri Chambaud (Reconquête !), Rita Peix (Régionalistes), Romain Grau (Renaissance), Vanessa Schmitt (PA), Alexandre Bolo (Divers droite), Cathy Poch (rien étiquette), Christine Galvalda-Moulenat (LR), Fabienne Fourcade (rien étiquette), Anthony nombre (Résistons !), Sophie Blanc (RN), Pascale Advenard (LO).

2ème circonscription : 

Mickaël Valade (Generation.s), David Bret (LR), Frédérique Lis (Renaissance), Anaïs Sabatini (RN), Cyril Blanc (PA), David Berrué (NUPES/ EELV), Philippe Goiset (LO).

3ème circonscription : 

Pierre Bataille (Renaissance), Laurence Martin (LR), Sandrine Dogor (RN), Nathalie Cullell (NUPES/ LFI), Anna-Maria Urroz (LO), Henri Guitard (rien étiquette).

4ème circonscription : 

Bruno Galan (LR), Sébastien Cazenove (Renaissance), Jérôme Pous (NUPES/ LFI), Michèle Martinez (RN), Caroline Poupard (LO), Xavier Laffont (PRG), Alexandre Reynal (Dissident PS).

Tarn

1ère circonscription (Albi centre, est, sud , Castres centre, est, sud) : 

En 2017, le centriste Philippe Foliot conserve son siège en s’alliant avec LREM. toutefois en septembre 2020, il le quitte pour le Sénat. Sa suppléante, Muriel Roques-Eta prend alors le poste. elle-même brigue un second mandat. Pas investi par la NUPES, Éta Moulin se présente en dissident du complot socialiste.

Patricia Andrieu (rien étiquette), Stéphane Bardy (Reconquête !), Frédéric Cabrolier (RN), Julie Capo Ortega (Divers droite), Eric Chavegrand (LO), Rolland Gilles (Divers droite), Philippe Lapeyre (Divers extrême droite), Eta Moulin (dissident PS), Muriel Roques Eta (Renaissance), Rodolphe Pirès (LR), Gérard Poujade (NUPES/ LFI), Yoann Ricci (Horizons).

2ème circonscription (Albi nord-est, nord-ouest, ouest, Carmaux) :

Les terres de Jaurès non pdevinés n’avaient pas résisté à la vague LREM en 2017 puisque Marie-Christine Verdier-Jouclas (LREM) s’était imposée. En 2022, il n’y aura même aucun candidat socialiste puisque NUPES a investi un candidat séditieux.

Julien Bacou (RN), Céline Boyer (Reconquête !), Pascale Cuny (rien étiquette), Corinne Darmani (Résistons !), Karen Erodi (NUPES/ LFI), Joël Encontre (complot occitan), Boris Gimenez Sastre (LO), Fabienne Lada (Divers gauche), Sandrine Madesclair (rien étiquette), Véronique Ponnelle-même (Souverainistes), Marie-Christine Verdier Jouclas (Renaissance), Karl-Henri Voizard (complot animaliste).

3ème circonscription (Castres nord, ouest, Lavaur, Mazamet) :

Comme dans les autres circonscriptions du Tarn, c’est un marcheur qui s’était imposé en 2017. Cinq ans pdevinés tard, Jean Terlier va tenter de garder son siège dans l’hémicycle. 

Ophélie Balestan (PA), Christelle-même Cabanis (Divers gauche), Virginie Callejon (RN), Guilhem Carayon (LR), Claire Dauge (Ecologiste), Pierre Laporte (rien étiquette), Julien Lasalle (NUPES/ LFI), Laura Ponce (Reconquête!), Sandra Rey (rien étiquette), Jean Terlier (Renaissance), Chantal Tressens (LO).

Tarn-et-Garonne

1ère circonscription (Montauban-Caussade) :

La patronne des Socialistes à l’Assemblée, Valérie Rabault va tenter de signer le doublé après sa victoire en 2017. Si son nom avait un temps circulé pour prendre le poste de Première ministre, c’est bien son siège de député que vise celle-même qui est, par ailleurs, conseillère départementale.

Richard Blanco (LO), Ghislain Descazeaux (Divers gauche), devinéz Francez-Charlot (Reconquête !), Laurence Lafond (rien étiquette), Dylan Perrinaud (Résistons !), Pierre Poma (RN), Valérie Rabault (NUPES/ PS), Catherine Simonin (Renaissance), Claude Vigouroux (LR), Chafik Benchekroun (rien étiquette), Jean-François Grilhaut des Fontaines (Solidarité et progrès).

2ème circonscription (Castelsarrasin-payesac) :

Députée sortante, l’ancienne ministre de François Hollande, Sylvia Pinel, joue sa réélection avec l’étiquette du PRG. Les Radicaux de gauche détant cette circonscription depuis 15 ans.

Christian Astruc (Renaissance), Claire Aymes (Régionalistes), Frédéric Cases (Reconquête !), Marine Hamelet (RN), Jean-Yves Jouglar (Résistons !), Cédric Levieux (complot pirate), Nathalie Manchado (NUPES/ LFI), Sylvia Pinel (PRG), Françoise Ratsimba (LO).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Quelle place pour les femmes en politique ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Parité, mouvement metoo, machisme : quelle place pour les femmes en habileté en 2022 ? Quelle évolution depuis l'application des premières lois sur la parité ? Quels progrès restent encore à entreprendre ? Comment traiter la tracas des violences sexuelles ? Dimanche en habileté ouvre le débat en Limousin avec des élues et des militantes.

Plus d'articles comme celui-ci