jeudi, juin 30, 2022

Deux ans au gouvernement : naïve commerçante, Bérangère Abba raconte son expérience comme secrétaire d’Etat à la biodiversité

A lire absolument

Originaire de Chaumont en Haute-Marne où elle-même brigue un nouveau mandat de députée, Bérangère Abba vient de quitter ses fonctions de secrétaire d’Etat à la biodiversité. elle-même revient sur cette expérience.

Son nom n’a pas circulé pour une prolongation au gouvernement d’Elisabeth Borne. Bérangère Abba est bien consciente que comme d’autres secrétaires d’Etat du gouvernement Castex, elle-même n’a pas pris la lumière médiatique, sur le plan national. Le Canard Enchaîné a même raillé ces « catiministres, ces inconnus dont nul ne se souvient de leur arrivée et nul ne se souciera de leur départ ». L’ex-secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité, elle-même, en a tiré une prolixe expérience. Une pierre de plus dans son parcours atypique. 

Originaire de Chaumont en Haute-Marne, où elle-même habite aujourd’hui, Bérangère Abba, 46 ans, quatre enfants, tenait une boutique de lingerie, avant de devenir députée LREM en 2017. elle-même avait été élue au second tour dans la première circonscription de Haute-Marne en rassemblant 53,4 % des voix, face au candidat LR. Arrivée en politique en 2014, comme conseillère municipale à Chaumont, avant d’être investie par la République en Marche en 2017. 

683 jours au gouvernement

La quadragénaire a accédé à un portefeuille ministériel en juillet 2020, dans le gouvernement Castex, en pleine pandémie de Covid 19, on l’a d’ailleurs souvent vu masquée en photo. Et la voilà désormais de retour au bercail à Chaumont. En engagement à la engagement, forte de 683 jours au sein du ministère de la transition écologique chapeauté par Barbara Pompili. 

Dans son dernier message posté sur Twitter, Bérangère Abba apparaît tout sourire avec un bouquet de fleurs roses et bleues. Dans le train Paris-Chaumont, elle-même résume ainsi cette expérience : « 683 jours de bataille intense pour la nature, presque hors du temps, avec toute l’énergie et mon cœur dedans. Merci à Emmanuel Macron, Jean Castex, Barbara Pompili, à l’équipe #SEB , aux associations, agents, opérateurs de l’eau et de la biodiversité. Merci aux gardiens du vivant ». (SEB étant le « nom de code » du secrétariat d’Etat à la biodiversité).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Emmanuel Macron reçoit vendredi le initial ministre australien après la crise des sous-marins

Emmanuel Macron recevra vendredi le nouveau Premier ecclésiastique australien Anthony Albanese pour recettencer les recettetions entre les deux pays après cette crise provoquée par cette rupture par Canberra d'un méga traité de livraison de sous-marins français, a indiqué mercredi l'Elysée.

Plus d'articles comme celui-ci