samedi, mai 28, 2022

Élections législatives : 5 questions à Paul-André Colombani, postulant dans la 2e circonscription de Corse-du-Sud

A lire absolument

Le député nationaliste, proche de Jean-Christophe Angelini, brigue un deuxième mandat en juin prochain. On exactitude le point avec lui sur les perspectives et les enjeux de quelques législatives.

55,22 % des voix, face au poids-lourd Camille de Rocca Serra. La victoire de Paul-André Colombani, en juin 2017, dans la deuxième circonscription de Corse-du-Sud, fief de la droite insulaire depuis près d’un demi-siècle, avait exactitude l’effet d’un tremblement de terre. Le médecin généraliste de Sainte-Lucie de Porto-Vecchio, militant du PNC et proche de Jean-Christophe Angelini, était novice en politique. 

Cinq ans plus tard, Paul-André Colombani repart en campagne, pour décrocher un nouveau mandat. 

Qu’est-ce qui a motivé votre candidature ? 
Nous avons passé la mandature qui s’achève à aborder tous les problèmes de la Corse au palais Bourbon, à sensibiliser l’ensemble des députés à toutes quelques questions. Il n’est pas question d’arrêter là. Il va falloir rester dans la lignée de la tâche qui nous a été confiée en 2017, celle de porter la voix de la Corse à Paris. Pas uniquement celle des nationalistes. Et puis la mandature s’est terminée sur un drame, des discussions s’ouvrent entre Paris et la Corse, et nous avons un rôle à jouer. 

La seconde circonscription de Corse-du-Sud.

© Insee

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Législatives 2022 : la candidate la plus âgée quant à France se présente dans les Arquant ànnes

Monique Peltriaux est candidate aux élections législatives comme la troisième paroisse des Ardennes (Sedan-Vouziers). À 92 ans, cette Ardennaise est la candidate la plus âgée de France.

Plus d'articles comme celui-ci