mercredi, juillet 6, 2022

EN DIRECT – Fin d’isolement pour Jean Castex

A lire absolument

EN DIRECT

La vaccination des adolescents contre le Covid-19 est possible depuis mardi en France, avec pour objectif d’accroître l’immunité collective des Français pour faire face au Covid-19 et à la menace de nouveaux variants comme le Delta, qui poursuit sa progression dans les Landes. Sur le front des hospitalisations, la décrue se poursuit, et la France est repassée sous le seuil symbolique des 2.000 patients traités dans les services de réanimation. Cas contact de son épouse, le Premier ministre Jean Castex a repris mercredi son activité « en présentiel ». Suivez en direct l’évolution de la situation :

Les informations à retenir :

  • Moins de 2.000 patients en réa
  • 30% des contaminations dans les Landes sont dues au variant Delta
  • La vaccination est ouverte aux 12-18 ans
  • La période d’isolement de Jean Castex est terminée

Fin d’isolement pour Jean Castex

À l’isolement depuis une semaine après avoir été cas contact de son épouse, Jean Castex a été autorisé à reprendre mercredi matin « ses activités en présentiel », après avoir été testé négatif au Covid-19, a annoncé Matignon à l’AFP. « Le résultat du test PCR du Premier ministre, réalisé à l’issue de sa période d’isolement de 7 jours, conformément aux règles sanitaires, est négatif », a indiqué Matignon. Jean Castex pourra donc participer au Conseil des ministres, ainsi que se rendre à Cheverny (Loir-et-Cher) pour soutenir le ministre Marc Fesneau, candidat de la majorité aux régionales en Centre – Val de Loire.

Le Premier ministre doit multiplier les déplacements en cette fin de semaine à l’approche du premier tour de dimanche. Il se rendra ainsi jeudi matin à Epernay (Marne) aux côtés de la ministre Brigitte Klinkert, tête de liste dans le Grand Est, puis dans l’après-midi au Creusot (Saône-et-Loire) en appui du maire de Nevers Denis Thuriot, chef de file en Bourgogne-Franche-Comté, avant de monter le soir sur l’estrade du meeting de Bruno Bonnell à Lyon, candidat en Auvergne – Rhône-Alpes

La France repasse sous la barre des 2.000 patients en réa

La France est repassée mardi sous la barre des 2.000 malades du Covid-19 hospitalisés dans les services de réanimation – c’est-à-dire les cas les plus graves -, une première depuis la mi-octobre, selon les chiffres officiels. Actuellement, 1.952 malades du Covid se trouvent dans ces services. Il faut remonter au 18 octobre pour trouver un chiffre comparable (1.939) et, à l’époque, la tendance était à la hausse alors qu’elle est à la baisse actuellement.

Tous services confondus, 12.008 malades sont actuellement hospitalisés, en baisse constante depuis la mi-avril. La France n’est jamais repassée sous la barre des 12.000 depuis le 19 octobre. Durant les dernières 24 heures, 300 personnes ont été hospitalisées à cause du Covid, dont 69 dans les services de réanimation. Début avril, ces admissions quotidiennes culminaient à des valeurs dix fois plus élevées (plus de 3.000 et plus de 600).

Le nombre de nouveaux cas détectés en 24 heures poursuit également sa baisse: il est de 3.235 contre plus de 15.000 il y a un mois. Enfin, 76 personnes sont mortes du Covid à l’hôpital en 24 heures (pour un total de 110.563 décès depuis le début de l’épidémie en 2020.

22% de la population entièrement vaccinés, le délai entre deux injections raccourci

Par ailleurs, la vaccination progresse : alors qu’elle s’est ouverte mardi aux adolescents, 30,7 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 45,9% de la population totale et 58,6% de la population majeure), dont 14,7 qui en ont eu deux (22,0% de la population totale et 28,1% de la population majeure). Au total, 16,5 millions de personnes ont été complètement vaccinées, soit avec deux injections soit avec une seule dans les cas où c’est suffisant (pour les gens qui ont eu le vaccin Janssen, le seul à ne nécessiter qu’une dose, ou pour ceux qui ont déjà eu le Covid par le passé).

Le ministère de la Santé a également annoncé mardi que le délai entre deux injections d’un vaccin anti-Covid à ARN messager, Pfizer ou Moderna, passe à minimum trois semaines. L’objectif affiché est de vacciner plus rapidement les Français avant les départs en vacances et de lutter contre la propagation du variant Delta, d’origine indienne.  

Le variant Delta progresse dans les Landes, avec quelque 250 cas

Le variant Delta progresse dans les Landes, avec désormais quelque 250 cas avérés et probables et environ 30% des contaminations au Covid-19, mais la situation sanitaire globale s’améliore dans le département, ont indiqué lundi les autorités. « La situation sanitaire s’améliore » dans les Landes, a expliqué la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer lors d’un point-presse, mais le variant Delta, identifié pour la première fois en Inde en avril, « est bien présent et sa présence progresse ».

« On a 114 cas avérés, c’est à dire séquencés et criblés, dans les Landes » et 134 cas « probables », a détaillé Didier Couteaud, délégué départemental de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, commentant les résultats – encore partiels – du séquençage de quelque 250 tests positifs au Covid-19 effectués la semaine dernière après l’annonce de l’existence de ce variant dans ce département du sud-ouest et les premières opérations de contact-tracing. 

Désormais dans les Landes, « 30% des contaminés (par le Covid-19) le sont par le variant Delta », a ajouté la préfète, précisant que 15 des 18 communautés de communes du département étaient désormais concernées, contre six la semaine précédente quand seulement une trentaine de cas étaient avérés. Selon Didier Couteaud, 63% des positifs au variant Delta ont moins de 50 ans et 66% ne sont pas vaccinés. « Moins de 10% d’entre eux ont un schéma vaccinal complet (2 doses, ndlr) qui, pour certains, ne date pas forcément de 15 jours (avant contamination, ndlr) », a-t-il ajouté, précisant que deux des trois patients Covid en réanimation dans le département étaient des cas de variant Delta.

Le variant Delta repéré dans les Landes, sans lien avec l’étranger, a une mutation 452R2, classée comme « mutation d’intérêt », a encore expliqué le responsable sanitaire. D’après Cécile Bigot-Dekeyzer, il « commence à apparaître dans d’autres parties du pays ».     

Le couvre-feu a (presque) respecté après la victoire des Bleus contre l’Allemagne

La victoire des Bleus contre l’Allemagne mardi soir (1-0) a été suivie par de nombreux supporters depuis les bars ou les cafés. Couvre-feu oblige, tout le monde était prié d’être rentré à 23 heures. Mais dans un courrier adressé aux préfets, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin leur avait demandé de « faire preuve de mansuétude » pour permettre le retour dans le calme des fans de football à leur domicile.

Comme a pu le constater Europe 1 dans le 20e arrondissement de Paris, à 23h30 les rues avaient déjà en grande partie retrouvé leur calme. Le compromis entre couvre-feu et match de l’équipe de France sera une nouvelle fois sur la table mercredi prochain, lors du match entre la France et le Portugal (21 heures). Pas de problème en revanche pour la rencontre face à la Hongrie samedi, puisqu’elle aura lieu dans l’après-midi (15 heures).

Les Etats-Unis franchissent le cap des 600.000 morts

Plus de 600.000 personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, un triste seuil franchi au moment où le pays achève peu à peu sa réouverture, avec la levée des restrictions dans deux des Etats les plus peuplés. Le virus a emporté plus de 600.185 personnes dans le pays, selon les chiffres mardi après-midi de l’université Johns Hopkins, qui font référence.

Un « triste jalon », a déploré le président Joe Biden, en appelant les Américains à se faire vacciner « dès que possible ». Grâce à la campagne d’immunisation, le nombre de décès quotidiens a en effet considérablement baissé, et permis un quasi retour à la normale dans la majorité du pays.

Près d’un quart des malades du Covid ont des soucis de santé persistants

Près d’un quart des personnes ayant contracté le Covid-19 font face, un mois après ou plus, à des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas expérimentés avant leur infection, selon une vaste étude ayant analysé les données médicales de près de deux millions d’Américains touchés par le virus.

Les principaux problèmes étaient des douleurs (névralgie, douleurs musculaires…) pour 5% des personnes, et des difficultés à respirer, dans 3,5% des cas, suivis d’une hypertension, d’une indisposition ou grande fatigue, d’anxiété, puis de problèmes intestinaux. 

Plus de 3,8 millions de morts

La pandémie a fait plus de 3.813.990 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT. Après les Etats-Unis qui comptent 600.263 morts, les pays enregistrant le plus grand nombre de décès sont le Brésil (490.696), l’Inde (377.031), le Mexique (230.187) et le Pérou (188.921).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L’OMS estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Athlé – Podcast – unedji Doucouré, premier invité du podcast « Records très personnels » : « Je suis arrivé à une compétition sans mes affaires… »

de laquellle émotion traverse les athlètes le jour de leur succès ? de laquel s'est-il vraiment passé ? Dans cette nouvelle série audio de L'Équipe, six athlètes français racontent ces instants magide laquels. Ladji Doucouré, premier Français sous les 13 secondes au 110 mètres haies, est notre premier invité.

Plus d'articles comme celui-ci