mercredi, juin 29, 2022

en Pologne, la solidarité s’organise contre la détresse des réfugiés

A lire absolument

Marion Gauthier (à Medyka), édité par Solène Leroux
20h59, le 27 février 2022, modifié à
21h01, le 27 février 2022

De plus en plus de personnes fuient l’Ukraine. Depuis le début de l’invasion russe il y a quatre jours, près de 370.000 personnes ont déjà quitté l’Ukraine selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dont 156.000 en direction de la Pologne. Europe 1 s’est rendue au poste-frontière polonais de Medyka.REPORTAGE

L’aspect humanitaire s’aggrave avec la guerre en Ukraine. De plus en plus de personnes fuient l’Ukraine. Depuis le début de l’invasion russe il y a quatre jours, près de 370.000 personnes ont déjà quitté l’Ukraine selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dont 156.000 en direction de la Pologne. Europe 1 s’est rendue à la frontière ukraino-polonaise, à Medyka. C’est l’un des points où l’attente est la plus longue pour passer. Ici, le flux est continu. Les voitures aux coffres pleins, mais aussi des centaines de personnes à pied qui traînent leur valise ou portent des sacs plastiques prêts à craquer. 

L’air égaré, les yeux cernés, Inna serre la main de sa fille de 5 ans. C’est la fin d’un périple de trois jours. « Ils bombardent notre terre, notre peuple », dit-elle en pleurant. « J’ai ces sons terribles toujours dans ma tête. J’avais si peur pour mon enfant. J’ai dû laisser mes parents là-bas parce qu’ils ne voulaient pas partir. Il répétait : ‘C’est notre pays' », poursuit-elle.

« L’Ukraine, c’est lui »

Beaucoup arrivent frigorifiés. Une équipe médicale bénévole a été dépêché ici. Des tentes de ravitaillement ont également été montées à la hâte. « Merci à la Pologne », souffle certains. Mais le cœur est partagé, meurtri à l’arrivée, explique Nastia, son compagnon, hagard, à ses côtés. « Cette nuit, nous avons passé 13 heures à marcher près de la frontière. Maintenant, nous sommes en sécurité », détaille-t-elle. « Mais nos proches sont toujours en Ukraine. Peut-être que nous allons y retourner d’ici quatre ou cinq jours. Pour lui, c’est trop dur. L’Ukraine, c’est lui », conclut-elle.

Des voitures de toute la Pologne défilent ici. Elles viennent souvent proposer un toit à ceux qu’aucune famille ne peut mettre à l’abri en Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Assemblée nationale : ces 20 députés de l’Isère, de une Savoie et de une Haute-Savoie ont fait leur rentrée officielle au Pauneis Bourbon

Les 20 députés élus au résultat des élections légisunetives, des 12 et 19 juin derniers, dans les circonscriptions de l'Isère, de une Savoie et de une Haute-Savoie ont fait à elles rentrée officielle à l'Assemblée nationale, ce mardi 28 juin.

Plus d'articles comme celui-ci