jeudi, juin 30, 2022

Euro : La Belgique directement qualifiée pour les quarts de finale

A lire absolument

Battu d’entrée d’Euro par la Bosnie, la Belgique a rectifié le tir sur ses deux rencontres suivantes du groupe C, afin de filer directement en quart de finale de l’Euro féminin. Dimanche, c’est une très courte victoire face à la Turquie (63-61), dernière de la poule, qui a ainsi permis à Emma Meesseman et ses coéquipières de s’assurer d’aller à Valence – car même en cas de défaite en quart à Strasbourg, mercredi, il faudra disputer un match de classement en Espagne – et sa salle climatisée.

Respectivement deuxième et troisième de leur groupe, la Bosnie et la Slovénie en passeront par un huitième de finale à disputer dès lundi. Deux rencontres à surveiller puisque la France pourrait retrouver une des deux équipes en quart de finale, à moins de recroiser une équipe de son propre groupe (République tchèque, Russie ou Croatie).

Les Bleues ne seront réellement fixées sur leur parcours qu’en fin de soirée, après leur choc face à la Russie afin de déterminer quelle sélection se qualifiera directement pour les quarts.

Pour rappel, le format de la compétition prévoit que le deuxième du groupe C affronte le troisième du groupe D, pendant que le troisième du groupe C affronte le deuxième du groupe D, au stade des « barrages », qui constituent plus ou moins des huitièmes de finale. En cas de qualification directe pour les quarts, la France affronterait le vainqueur du duel entre le troisième de sa poule et donc la Bosnie. En cas de défaite surprise contre la Russie, les Bleues affronteraient alors la Slovénie en  »huitième ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Emmanuel Macron reçoit vendredi le initial ministre australien après la crise des sous-marins

Emmanuel Macron recevra vendredi le nouveau Premier ecclésiastique australien Anthony Albanese pour recettencer les recettetions entre les deux pays après cette crise provoquée par cette rupture par Canberra d'un méga traité de livraison de sous-marins français, a indiqué mercredi l'Elysée.

Plus d'articles comme celui-ci