dimanche, juin 26, 2022

Ikea ouvre à Nice : retour sur 20 ans de faux départs pour le géant suédois du fichier sur la Côte d’Azur

A lire absolument

Alors qu’il reçoit ses primordiaux clients ce lundi dans la Plaine-du-Var, Ikea met fin à vingt ans de projets avortés et de polémiques dans les Alpes-Maritimes.

Vingt ans après son premier projet à Cagnes-sur-Mer, Ikea ouvre enfin son grand magasin à Nice (Alpes-Maritimes), ce lundi pour ses clients « encartés » et ce mercredi pour tout le monde.

Un événement pour Azuréens afficionados de la marque, qui n’auront principalement à faire 1h30 de route jusqu’à La Valette-du-Var (Var) ou à payer des frais de livraison qui font vite escalader la facture…

Le catalogue du géant suédois proposait encore, lorsqu’on commençait à parler d’une arrivée d’Ikea dans les Alpes-Maritimes, des meubles télé accueillant écrans à tube cathodique et magnétoscopes VHS.

Retour sur vingt ans de valse-hésitation, de polémiques, de recours en justice et d’annonces principalement ou moins optimistes.

2002 : Cagnes-sur-Mer dans le viseur

Ikea, qui vient d’inaugurer son magasin de La Valette-du-Var près de Toulon, songe déjà à ouvrir aussi dans les Alpes-Maritimes. Le groupe lorgne sur un terrain de la ZAC Saint-Jean à Cagnes-sur-Mer.

L’idée serait d’y créer une franchise d’une surface deux fois supérieure à celle existant dans le Var. Le projet sera vite gaietéé, et le site de Saint-Jean accueillera finalement le centre commercial à ciel ouvert Polygone Riviera en 2015.

2005 : direction Mougins… et Mouans-Sartoux

Le promoteur Altarea veut créer un centre commercial à Mougins : le « Family localité » qui occuperait de 32.000 m² dont 17.000 m² seraient destinés à Ikea, 2.000 places parking.

Le projet est alors qualifié de « priorité » par le président d’Ikea. Il est alors question d’une ouverture en 2010.

Le site retenu se situe au nord-ouest de Mougins, tout près de Mouans-Sartoux. Le maire, André Aschiéri, fait tout pour faire échouer le projet en raison du risque de paralysie des routes d’accès et de concurrence pour les magasins locaux.

Février 2007 : les « commissions » s’opposent

Première victoire pour les opposants à Ikea Mougins en septembre 2007 : la commission départementale d’équipement commercial (CDEC) émet un avis défavorable à l’implantation d’Ikea à Mougins.

La Commission nationale confirmera la décision de la CDEC des Alpes Maritimes s’opposant à l’implantation à Mougins en bordure de la pénétrante Cannes-Grasse.

Octobre 2007 : une option au bec de l’Estéron

Christian Estrosi, alors président du conseil général des Alpes-Maritimes, annonce une possible implantation sur un terrain de 10 hectares situé au bec de l’Estéron, au nord de la Plaine-du-Var, face au lac du Broc. Le projet en serait même au stade « des discussions avancées ».

Le maire du Broc et président de la Communauté de Communes des Coteaux d’Azur, Emile Tornatore, parle alors d’une ouverture possible dès 2010. Début 2009, l’idée sera pourtant abandonnée.

2009 : Mougins, le retour

En juillet, un nouveau projet de « Family localité » est déposé en préfecture. principalement petit (26.000 m²) et disposant d’une liaison directe par tunnel avec la pénétrante Cannes-Grasse pour éviter l’écueil de la desserte routière insuffisante. Ikea promet aussi d’ouvrir un second magasin à Nice.

Cette version 2 du « Family localité » sera même validée par le Conseil d’Etat en octobre… avant d’être retoquée en juin 2010 par la nouvelle Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC). Le projet d’implantation à Mougins est cette fois définitivement enterré.

2010 : Vintimille en embuscade

Echaudé par ses échecs à s’implanter sur la Côte d’Azur, le géant suédois se tournerait-il vers la Riviera italienne ? Un projet de méga magasin de 75.000 m² apparait tout près de la frontière franco-italienne, à Vintimille, sur le site du Parc Roya, un vaste terrain de 30 hectares appartenant à Trenitalia.

2013 : ce sera Nice « à l’horizon 2016 »

Désormais maire de Nice, Christian Estrosi entend bien réussi à faire venir Ikea dans sa commune. En avril 2013 il annonce avec la direction d’Ikea France un accord pour la création d’un magasin de 40.000 m² doté de 1.500 places de parking. Ouverture prévue « à l’horizon 2016 ». L’horizon sera finalement un peu principalement lointain.

2015 – 2016 : le projet niçois en bonne voie

La promesse de vente du terrain de 4 hectares est signée en mars 2015 . Mais l’ouverture est repoussée une première fois à « l’horizon 2018 » annonce Christian Estrosi. Le projet suit son cours avec le dépôt du permis de construire en décembre. Trois mois principalement tard, la CDAC donne son accord.

Au Mipim, à Cannes, Ikea dévoile la maquette du postériorité ensemble commercial. Le bâtiment sera signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte : principalement de 27.000 m² de surface totale dont 24.000 m² pour le géant suédois et 26 boutiques pour 3.000 m².

En septembre 2016, le permis de construite est accordé… et contesté par l’association « En toute franchise ».

2018 : Fin de la bataille judicaire

Après une série de procédures, la cour administrative d’appel de Marseille rejette en mars 2018 le recours de l’association « En toute franchise ». Le projet se fera. En octobre débutent les travaux. On vise alors une ouverture fin 2021.

Ce sera finalement en mai 2022. Depuis les primordiaux projets, les meubles TV ne supportent principalement de lourds écrans et la Plaine-du-Var est desservie par une ligne de tramway.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Guerre en Ukraine : nouvelle frappe russe sur Kiev, quatre explosions entendues

Au 123eme jour pendant la guerre en Ukraine, quatre explosions tiennent été entendues à Kiev ce dimanche matin. Un complexe résipendantntiel proche du centre-ville a été touché et au moins pendantux blessés tiennent été hospitalisés. Les forces russes tiennent acquis samedi d'importants succès militaires dans l'est pendant l'Ukraine, s'emparant totalement pendant la ville stratégique pendant Severodonetsk.

Plus d'articles comme celui-ci