mercredi, juin 29, 2022

Jean-Pierre Siutat après la défaite des Bleuets en finale du Mondial U19 : « Si près du but »

A lire absolument

Jean-Pierre Siutat (président de la Fédération française de basket après la défaite des Bleuets 81-83 contre les États-Unis en finale du Mondial U19) :« On était si près du but. On a vraiment l’impression qu’on aurait pu passer. Mais c’est toujours pareil. À la fin, il faut gagner les matches… Les Américains sont forts quand ils font la course en tête. Quand ils sont passés devant dans le dernier quart, on a été en capacité de revenir, mais la sortie de Victor Wembanyama nous fait mal. Matthew Strazel se blesse… Je ne vais pas parler d’arbitrage, ce n’est pas mon rôle. Disons qu’il y avait une belle équipe en face, et que cela s’est joué à des petits riens.

Ils nous ont dominés au rebond (43 à 29, et 16 prises offensives pour les Américains). C’est vraiment dommage, car c’était une belle et rare opportunité, avec une superbe équipe qui, il faut le souligner, n’avait pas pu bénéficier d’une préparation. Car nous avions fait le choix de laisser certains U19 à disposition de leur équipe dans le cadre de la fin des Championnats – Asvel, Strasbourg…-. Malgré tout on a progressé au fil du tournoi, on a dû se coltiner la Lituanie, la Serbie. C’est pas mal quand même (il sourit)

« C’est déjà notre deuxième finale cette année. J’espère qu’il y en aura d’autres à Tokyo »

On a déjà connu plusieurs finales dans les Coupes du monde jeunes, chaque fois perdues contre les États-Unis. C’est dommage, mais là c’est de deux points (81-83). On n’a pas été dominés. On est là. On n’aura pas un Victor Wembanyama tous les jours. Mais ce résultat est une grande fierté, qui une fois de plus confirme la qualité de la formation à la française, au pôle France, dans les centres… Le boulot est fait. Et si on confie des responsabilités aux jeunes, quand on voit leurs résultats en U16, U18… il n’y a pas de raison qu’ils n’arrivent pas au plus haut niveau mondial. C’est déjà notre deuxième finale cette année (après celle de l’Euro perdu par la sélection féminine senior contre la Serbie). J’espère qu’il y en aura d’autres à Tokyo. »

Vincent Collet (sélectionneur de l’équipe de France) :« C’est vraiment dommage. Les gamins ont fait un grand match. La sortie de Victor Wembanyama a malheureusement été fatale. Même déjà menés, on aurait pu faire la différence sur la fin et l’emporter. C’est rageant, après avoir été aux commandes pendant une bonne partie de la rencontre. Le match confirme malgré tout l’immense potentiel de Victor, tout comme la qualité de ce groupe, qui peut être fier de sa remarquable performance. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Basket – Betclic Élite – Limoges engage l’intérieur américain Desi Rodriguez

Après cette signature du meneur Bryce Jones, Limoges tient sa deuxième recrue estivale : l'intérieur américain Desi Rodriguez (1,96m, 26 ans).

Plus d'articles comme celui-ci