samedi, août 13, 2022

la maire d’un village accorde son parrainage à… Guillaume Meurice

A lire absolument

Maire sans étiquette de Villard-Notre-Dame, un village d’une vingtaine d’âmes en Isère, Ophélie Brun a décidé d’apporter son parrainage à Guillaume Meurice. Fan de l’humoriste, l’édile a trouvé là le moyen de mettre un terme aux sollicitations permanentes que sont les demandes de parrainage.

Parrainer Guillaume Meurice pour l’élection présidentielle de 2022. Et pourquoi pas ? Après tout, l’humoriste et chroniqueur de France Inter a lui aussi un programme et un slogan, « L’avenir de la France du futur ». 

Ophélie Brun, elle, a sauté le pas. « J’aime beaucoup le personnage, ses idées et sa remise en question du système », explique la maire de Villard-Notre-Dame, en Isère.

Et choisir de parrainer Guillaume Meurice, c’était aussi un moyen pour la jeune femme de 30 ans de mettre un terme aux sollicitations incessantes des autres candidats à l’élection présidentielle. « Je me suis fait harceler tous les jours par téléphone, par mail et par courrier. »

Pourtant, Ophélie Brun avait participé à la Primaire populaire, en janvier. Mais elle a vite déchanté : « J’avais voté pour Christiane Taubira mais ça n’a pas fonctionné, personne ne s’est rassemblé derrière elle et le rassemblement de la gauche est raté ».

Ophélie Brun, 30 ans, monitrice de ski et maire de Villard-Notre-Dame.

© Ophélie Brun

Aussi, la maire sans étiquette de la petite commune iséroise considère ne pas être assez impliquée en politique pour accorder un parrainage à un candidat dit « sérieux ». « Je suis maire d’un village qui compte 20 personnes en hiver, déclare la jeune femme. La priorité de mon village, c’est de faire vivre Villard-Notre-Dame. C’est ce pourquoi je me suis présentée. »

Guillaume Meurice, lui, vient donc de récolter son second parrainage. Plus que 498, donc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Ukraine : trois morts dans des bombardements russes à Kramatorsk et Zaporijjia

Les autorités locales ont annoncé qu'au moins trois personnes ont été tuées et 15 autres blessées vendredi dans lequel des bombardements russes là-dessus les villes ukrainiennes de Kramatorsk, dans lequel l'est, et de Zaporijjia, dans lequel le sud. "Les bombardements ont endommagé au moins 20 bâtiments et un flammes s'est déclaré", a-t-il ajouté.

Plus d'articles comme celui-ci