mardi, août 16, 2022

La préfecture des Alpes-Maritimes appelle les Mentonnais à élire leur maire avant le 9 février

A lire absolument

La préfecture des Alpes-Maritimes a avalisé la démission des conseillers municipaux de la ville après l’élection d’Yves Juhel et précisé son interprétation du code électoral. Une nouvelle élection doit avoir lieu sous trois mois.

Yves Juhel, l’ancien adjoint qui avait pris la tête de l’équipe municipale à la suite de la mort de Jean-Claude Guibal, le 26 octobre dernier, va devoir repasser l’épreuve du scrutin. 

Yves Juhel va devoir se lancer dans une campgne électorale dont l’issue sera décidée par le vote des Mentonnais.

© Laurent Meney FTV

La préfecture des Alpes-Maritimes l’a reçu hier au sujet des démissions de conseillers municipaux survenus dans la foulée de son élection, suite au décès du précédent premier édile : Jean-Claude Guibal. 

De nombreuses couronnes de fleurs ont été déposées par des communes, des clubs de sport, des commerçants et des habitants.

© L.B./FTV

Les services préfectoraux spécifient que « 21 démissions de conseillers municipaux et de suivants de liste, tous issus de la liste « UNIS POUR MENTON », ont été transmises à la préfecture, auxquelles s’est ajoutée une autre démission adressée au maire par lettre recommandée avec accusé de réception. »

Ces démissions datées du 9 novembre répondent aux critères légaux et sont toutes marquées du cachet de la mairie de Menton. Cet épisode a accru les tensions au sein du monde politique mentonnais. 

La préfecture a livré son interprétation du code électoral après avoir reçu Yves Juhel.

17 conseillers et adjoints ont démissionné suite à l’élection du nouveau maire de Menton, Yves Juhel.

© Ali Benbournane FTV

Elle explique que l’effectif légal du conseil municipal la commune est de 35 personnes, et que « le nombre de sièges vacants à partir duquel une élection municipale intégrale doit être organisée est fixé à 12 et l’effectif du conseil municipal nécessitant l’organisation d’une élection est donc de 23. À l’issue de ces démissions, le conseil municipal étant à présent composé de 21 membres, sans qu’il soit possible de faire appel à un suivant de liste de la liste « UNIS POUR MENTON », il y a lieu par conséquent d’organiser une élection municipale partielle intégrale dans les 3 mois, soit avant le 9 février. » La date exacte précise du scrutin devrait être connue au plus tard début décembre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Trafic routier : un samedi 13 août classé vermeil et noir, plus de 900 km de bouchons

chahut 13 août, le trafic était dense suret la route. La journée était classée rouge partout et maussade suret l’arc méditerranéen. Les chassés-croisés ont causé plus de 900 km de bouchons.

Plus d'articles comme celui-ci