mercredi, juillet 6, 2022

la station de ski de Super-Besse cherche des saisonniers

A lire absolument

La saison touristique d’hiver commence bientôt et, à la station de ski de Super-Besse (Puy-de-Dôme), le recrutement des saisonniers pose problème. L’an passé, il n’y a pas eu de saison et cette année, il est difficile de trouver des candidats.

La station de ski de Super-Besse (Puy-de-Dôme) prépare activement la saison de sports d’hiver, que les professionnels du secteur espèrent normale cette année. En cette fin octobre, toutefois, comme dans de nombreuses stations en France, la station de Super-Besse doit faire face à la pénurie de saisonniers. D’habitude, la station emploie 140 personnes en plus des permanents mais cette année, elle peine à recruter : « Aujourd’hui, sur la saison complète, on a encore 32 place à pourvoir tous métiers confondus, que ce soit hôte ou hôtesse de vente, exploitant de remontée mécanique, animateurs, maîtres-nageurs… On manque de tout sur la station et encore plus pendant les vacances. Ça va être très compliqué », alerte Vincent Gatiniol, directeur de la station.

Les restaurants concernés

Mais les activités hivernales ne sont pas les seules concernées. Dans la restauration aussi, il manque du monde. Les restaurateurs font savoir qu’ils sont prêts à embaucher dans ce secteur souvent en pénurie de main d’œuvre : « On a mis des affiches sur la porte de l’établissement, on a fait des publications sur Facebook, on fait partager à tous nos salariés actuels. On a été au forum dernièrement, organisé à Super-Besse pour les saisonniers, où personne n’était présent », regrette Nathalie Chanonat, restauratrice, qui peine à embaucher.

Trouver des solutions

Pour tenter de résoudre ce problème récurrent, le maire de Besse Lionel Gay a fait une proposition. « J’ai sollicité les services de l’Etat pour une expérimentation. L’idée, ce serait d’offrir un contrat à durée déterminée sur un an ou deux ans voire trois, pour lequel on aurait une période de travail, une période chômée et une période de formation. C’est-à-dire que plutôt que d’alterner les périodes où on sait mal gérer ces effectifs qui passent d’une catégorie à l’autre, on aurait un CDD qui prendrait ces 3 périodes là. » Pour l’instant, il ne s’agit que d’une proposition, mais au vu de la généralisation de cette pénurie de saisonniers, elle pourrait bien obtenir plus d’attention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Athlé – Podcast – unedji Doucouré, premier invité du podcast « Records très personnels » : « Je suis arrivé à une compétition sans mes affaires… »

de laquellle émotion traverse les athlètes le jour de leur succès ? de laquel s'est-il vraiment passé ? Dans cette nouvelle série audio de L'Équipe, six athlètes français racontent ces instants magide laquels. Ladji Doucouré, premier Français sous les 13 secondes au 110 mètres haies, est notre premier invité.

Plus d'articles comme celui-ci