lundi, juin 27, 2022

la vaccination se déplace sur les lieux de travail des saisonniers du tourisme

A lire absolument

Dans les Pyrénées-Orientales, les saisonniers et professionnels du tourisme vont pouvoir se faire vacciner sur leur lieu de travail. 
Hôtels, restaurants et campings du littoral et de la montagne proposent un accès facilité à la vaccination à leurs employés.

Les fortes chaleurs des derniers jours apportent les premiers signes du début de la saison estivale. Chez les professionnels du tourisme les réservations affluent de plus en plus. Depuis la reprise, l’activité est en pleine croissance. Les saisonniers sont parés pour accueillir l’arrivée massive des clients.

Dans l’hôtellerie et la restauration, les salariés sont particulièrement exposés au risque de contamination. Protéger au mieux les saisonniers au cœur même de leur lieu d’activité. C’est la mission que se sont confiées l’union des métiers et de l’industrie de l’hôtellerie et le pôle santé travail des Pyrénées orientales. “ C’est compliqué pour nos collaborateurs d’aller à la vaccination, nous avons donc demandé à la médecine du travail de venir directement sur site pour vacciner nos collaborateurs” explique Brice Sannac, président de l’UMIH 66. 

Donc, depuis ce mardi 15 juin, plusieurs professionnels du tourisme accueillent des équipes de vaccination au sein de leur établissement. C’est à Collioure que la campagne a débuté. 

Ce mardi à Collioure, 54 personnes se sont fait vacciner dans le restaurant de Jérôme Svoboda, “La Frégate”. Tous ont reçu une dose de Pfizer. Pour le propriétaire de l’établissement, c’était important de pouvoir offrir la vaccination à ses 11 salariés, mais également de l’ouvrir aux autres professionnels de l’hôtellerie et restauration de Collioure. 

Depuis la reprise, on est dans le cœur de la saison. À Collioure, c’est compliqué pour les employés d’aller se faire vacciner à Perpignan.

– Jérôme Svoboda, propriétaire du restaurant “La Frégate”à Collioure.

 

Vaccination dans les campings

Pour Yann Merlic, directeur général du camping “ Le Brasilia” à Canet-en-Roussillon (66), c’est une opportunité à saisir pour participer à l’effort national de vaccination, mais surtout pour “protéger nos salariés qui vont être en contact avec des personnes qui viennent de partout, et protéger aussi nos clients”. 150 employés travaillent dans son établissement, dont environ 100 saisonniers. “J’ai prévenu mes saisonniers que les services de santé se déplacent au camping pour plus de facilités. La vaccination est un acte volontaire et non-obligatoire”, explique-t-il.
Déjà une cinquantaine d’entre eux se sont inscrits pour la journée de vaccination qui se déroulera, au sein du camping, ce vendredi 18 juin.

saisonniers au camping « Le Brasilia » à Canet-en-Roussillon (66)

© Yann Merlic

 

C’est une initiative à saluer pour Sylvie Michel, propriétaire du camping “Le Floride” au Barcarès (66). Avec 35000 touristes par saison, ses salariés sont véritablement exposés au risque de contamination. Elle a adhéré au dispositif aussitôt. “C’est bien de permettre à nos saisonniers qui le veulent, de se faire vacciner facilement. Beaucoup ont des difficultés à prendre des rendez-vous dans les centres de vaccination et nombreux sont ceux qui n’ont pas de moyen de locomotion” indique Sylvie Michel. Elle a dédié une salle de 110 mètres carrés à l’intérieur de son établissement pour accueillir le Pôle Santé Travail ce jeudi.
 

 

Si tout un service est malade, comment je fais moi ? Ça me rassure de savoir que quelques salariés soient vaccinés pour assurer le travail en cas de cluster

– Sylvie Michel, propriétaire du camping « Le Floride » au Barcarès (66)

Les créneaux des rendez-vous sur ce camping sont déjà presque complets. D’autres saisonniers des environs y sont inscrits et vont pouvoir bénéficier également de ces vaccinations. 

 

Pour Brice Sannac de l’union des métiers et de l’industrie de l’hôtellerie “nos métiers ont été suffisamment montrés du doigt comme des lieux de propagation du virus, on est donc sensibilisés à tout cela”. Pour protéger les collaborateurs et les clients, une dizaine de jours de vaccination est prévue sur le littoral catalan ainsi qu’une journée à Font-Romeu. “Ça va permettre d’anticiper sur la perspective d’ouverture des lieux de fête avec un passe sanitaire et la vaccination” espère Brice Sannac.

Dans environ cinq semaines les équipes de vaccination reprendront le chemin des campings et restaurants pour la seconde injection du vaccin.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Quelle place pour les femmes en politique ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Parité, mouvement metoo, machisme : quelle place pour les femmes en habileté en 2022 ? Quelle évolution depuis l'application des premières lois sur la parité ? Quels progrès restent encore à entreprendre ? Comment traiter la tracas des violences sexuelles ? Dimanche en habileté ouvre le débat en Limousin avec des élues et des militantes.

Plus d'articles comme celui-ci