mercredi, juin 29, 2022

Le champion olympique Omar McLeod ne sera pas à Tokyo

A lire absolument

Omar McLeod détenait jusqu’à ce week-end la meilleure performance mondiale du 110 m haies avec 13 »01, et avait dominé les demi-finales, samedi, aux sélections jamaïquaines, avec 13 »04 (+1,3m/s). Mais les haies hautes sont une discipline où tout est possible, il en avait d’ailleurs fait les frais aux Mondiaux de Doha, en 2019, où il avait commis une énorme erreur et chuté.

Dimanche, en finale, McLeod a heurté la première haie et n’a jamais réussi à retrouver un rythme de course correct, terminant 8e et dernier dans un anecdotique 16 »22. Si aux Championnats du monde, les tenants du titre disposent d’une wild-card pour l’édition suivante, cette mesure n’existe pas aux Jeux Olympiques et McLeod ne verra donc pas Tokyo.

Williams out sur le 100m haies, Fraser-Pryce au rendez-vous

La Jamaïque enverra malgré tout un trio de très haut niveau. La course a été remportée par Ronald Levy (13″10, +0,6m/s) devant Damion Thomas (13″11) et Hansle Parchment (13″16).

Un peu plus tôt, la championne du monde du 100 m haies 2015 Danielle Williams a été surprise en prenant seulement la 4e place en finale en 12″76 (+0,1 m/s), derrière Megan Tapper (12″68), Yanique Thompson (12″73) et Britany Anderson (12″75).

Pas de souci en revanche pour les taulières du sprint. Shelly-Ann Fraser-Pryce a remporté la finale du 200 m en 21″79 (+0,8m/s), devant Shericka Jackson (21″82) et Elaine Thompson-Herah (22″02). Aucun homme n’est passé sous les 20 secondes. Rasheed Dwyer l’a emporté en 20″17 (+0,5m/s) devant Yohan Blake (20″18) et Tyquendo Tracey (20″34).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

L’ONU déclare un «état d’urgence des océans»

Quelques mois ci-devant la COP27 en Égypte, l'ONU a rassemblé depuis lundi à Lisbonne, au Portugal, les milliers de responsables politiques, d'experts et défenseurs de l'environnement pour œuvrer à la préservation de la santé fragile les océans et éviter les "effets en cascade" qui menacent l'environnement et l'humanité. 

Plus d'articles comme celui-ci