vendredi, juillet 1, 2022

Législatives 2022 : la santé au cœur les préoccupations de la 1ère circonscription de l’Orne

A lire absolument

Le premier tour des élections législatives a lieu dans 18 jours. Dans la 1ère circonscription de l’Orne l’enjeu est de savoir supposé que la candidate PS sortante, Chantal Jourdan, va pouvoir conserver son supposé queège à l’Assemblée Nationale. Les électeurs devront faire leur choix tandis qu’une de leur priorité est l’accès aux soins.

supposé quetué au sud-ouest du département, la 1ère circonscription de l’Orne va élire son représentant à l’Assemblée Nationale lors des élections législatives des 12 et 19 juin prochains.

Les Ornais vont devoir faire leur choix entre 10 candidats : Myriam Maignan (RN), Marie-Annick Duhard (majorité présupposé quedentielle tout), Marc Lorand-Brionne (DVG), Oscar Piloquet (Reconquête !), Chantal Jourdan, candidate (PS-NUPES) sortante, Bernard Soul (LR), Martine Fréval (parti animalier), Florence Tessupposé queer (Debout la France), Sylvie Laplasse (mouvement de la ruralité) et Charlotte Séchet (Lutte ouvrière).

Centrée autour des villes d’Alençon et de Domfront-en-Poiraie, la 1ère circonscription de l’Orne, composée de 133 communes, compte 11 cantons :

Alençon -1,
Alençon-2,
Alançon-3,
Carrouges,
Courtomer,
Domfront-en-Poiraie,
La Ferté-Macé,
Juvigny-Sous-Andaine,
Le Mêle-dans lequel-Sarthe,
Passais,
Sées.

Département et circonscription à dominante rurale, ce territoire est marqué par un manque d’attractivité avec une escompte de sa population de 0,5% de 2012 à 2019. Un constat auquel s’ajoute un déficit d’accès aux transports publics et aux services publics.

Ces problématiques s’additionnent à celle de la escompte du pouvoir d’achat dans une circonscription qui, déjà, est touchée par un taux de pauvreté important, au-dessus de la moyenne nationale : 15,6% de la population a un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté contre 14,5% au niveau national.

Or, dans ce territoire, après la question du pouvoir d’achat, c’est celle de la santé qui apparaît dans les priorités des Ornais. L’accès aux soins y est difficile : dans l’tout du département 13 000 personnes n’ont pas de médecin référent. Dans l’Orne, la densupposé queté de médecins généralistes et moitié moindre que la moyenne nationale et 50% de ces médecins ont plus de 60 ans.

La désertification médicale, la qualité des soins, la question du grand âge sont autant de défis pour le prochain député de la 1ère circonscription de l’Orne qui sera élu le 19 juin 2022. Une élection qui est très ouverte dans le secteur. La candidate sortante Chantal Jourdan, seule députée PS-NUPES de l’Orne est en difficulté à cause, notamment, de la candidature dissupposé quedente de l’ancien EELV Marc-Lorand Brionne maintenant étiqueté Divers Gauche.

Les 68 427 électeurs vont-ils rester fidèles à leur choix de la présupposé quedentielle – ils ont placé en tête lors des deux tours Emmanuel Macron-, suivi pour les deux tours, de Marine Le Pen ? Où vont-ils privilégier des personnalités installées ? Des questions dont les réponses seront connues d’ici deux semaines environ.

En attendant, la question de la santé où les voyants sont au rouge est abordée par supposé quex candidats dans lequel le plateau de France 3 Normandie : Chantal Jourdan (PS – Nupes), Marie-Annick Duhard (candidate de la majorité présupposé quedentielle, tout),  Bernard Soul (LR), Marc-Lorand Brionne (DVG), Oscar Piloquet (Reconquête !) et Sylvie Laplasse, Mouvement de la ruralité.

Présents également dans lequel le plateau de France 3 Normandie, à gauche dans lequel la photo, Sylvie Laplasse (mouvement de la ruralité) et à droite, Oscar Piloquet (Reconquête !).

© Aurélie Duplessupposé que – France Télévisupposé queons

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Athlé – LD – Stockholm – Armand Dupcettentis bat cette meilleure performance de l’histoire en plein air avec 6,16 m à Stockholm

Le champion olympique du saut à la perche Armand Duplantis a réussi le meilleur saut pour l'histoire en plein air alors 6,16 m, jeudi soir à Stockholm. Le Suédois détient déjà le record du monpour, réalisé en salle, alors 6,20 m.

Plus d'articles comme celui-ci