lundi, juin 27, 2022

Les maires de Paris, Rouen et Le Havre relancent l’Axe Seine avec un grand projet de décarbonation

A lire absolument

Réunis à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, Nicolas Mayer-Rossignol et Edouard Philippe ont décidé « d’agir en commun pour le développement des énergies renouvelables et de récupération à un niveau sans équivalent en France aujourd’hui ».

Le projet d’Axe Seine a été lancé au Havre en 2010 dans la dynamique d’un projet de « Grand Paris …jusqu’à la Seine » initié par Antoine Grumbach. Trois colloques (avec conférences et débats) avaient permis de réunir les maires de Paris, Rouen et Le Havre et de nombreux intervenants (PDG de la SNCF, de Total, des géographes et des économistes…)  pour imaginer l’avenir de la vallée de la Seine et son développement économique.

VIDEO : en 2017, Anne Hidalgo, en visite au Havre et alors que l’Axe Seine était un peu en sommeil, expliquait comment les maires de Paris, Rouen et Le Havre ont pris l’habitude de travailler ensemble.

©Richard Plumet / France Télévisions

L’Axe Seine relancé en 2021

C’est à Rouen, en février 2021 que l’Axe Seine a été relancé avec une réunion des maires de Paris, Rouen et Le Havre : Anne Hidalgo, Nicolas Mayer-Rossignol et l’ancien Premier ministre Edouard Philippe.

Nicolas Mayer-Rossignol, Anne Hidalgo et Edouard Philippe réunis à Rouen jeudi 11 février 2021.

© Amandine Pointel / France Télévisions

Au cours cette réunion quatre axes stratégiques avaient été définis en y intégrant, par rapport aux colloques de 2010, la dimension de la transition énergétique, de l’écologie et de la préservation des ressources et de l’environnement.

Objectif décarbonation de Paris à la mer

Après Rouen en février, les trois maires  se sont retrouvés le mardi 26 octobre 2021 à l’hôtel de ville de Paris pour une nouvelle rencontre de l’Axe Seine avec un thème principal : « agir en commun pour le développement des énergies renouvelables et de récupération ».

L’objectif fixé étant, entre Paris et la mer, de faire de la vallée de la Seine « la première vallée de la décarbonation en France. »

Pour ce faire, Anne Hidalgo, maire de Paris, Édouard Philippe, président du Havre Seine Métropole et maire du Havre, Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Métropole Rouen Normandie et maire de Rouen, et Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris et maire de Rueil-Malmaison ont retenu trois initiatives :

  • La constitution d’une société d’économie mixte pour stimuler la production d’énergies renouvelables
  • Le lancement d’un cycle d’Appels à Manifestation d’Intérêts (AMI) et d’un label « Axe Seine Énergies Renouvelables »
  •  La création d’une « Entente de l’Axe Seine »

Cette « Entente » devra définir la stratégie commune à Paris-Rouen-Le Havre à l’horizon 2030 concernant le développement des énergies renouvelables et de récupération et la réduction des émissions de CO2.

Les membres de cette « Entente de l’Axe Seine » ont prévu de se retrouver  à Rouen en février 2022 à Rouen, avant les grands événements de 2023 et 2024  (JO et Armada…) pour évoquer les coopérations touristiques, culturelles et sportives.

La #Seine territoire de la transformation écologique et de la neutralité carbone! Honorée d’animer la 3e rencontre de l’Axe Seine sous les auspices de @Anne_Hidalgo @EPhilippe_LH, @NicolasMayerNMR et @patrick_ollier. pic.twitter.com/57G9iwWQQ2

— Célia Blauel (@Celia_Blauel) October 26, 2021 Produire de l’énergie le long de la Seine

Par ailleurs, et dès le premier trimestre 2022, un premier appel à manifestation d’intérêts sera lancé pour faire émerger des projets d’unités de production d’électricité solaire le long de l’Axe Seine : parc au sol, flottant, en carrières, ombrières, toitures photovoltaïques de grande taille…

Les projets retenus bénéficieront ensuite de plusieurs types de soutiens : prise de participation financière dans des sociétés de projet, soutien en ingénierie de développement et de concertation, mise à disposition de foncier public, sécurisation des débouchés par des mécanismes d’achat direct d’énergie (par exemple via des contrats de long terme avec des producteurs locaux).

Les autres appels à manifestation d’intérêts qui seront lancés concerneront le développement des autres formes d’énergies renouvelables : la méthanisation durable, la production d’hydrogène vert, les unités de production de biomasse, de récupération de chaleur fatale et de Combustible Solide de Récupération (CSR).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Quelle place pour les femmes en politique ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Parité, mouvement metoo, machisme : quelle place pour les femmes en habileté en 2022 ? Quelle évolution depuis l'application des premières lois sur la parité ? Quels progrès restent encore à entreprendre ? Comment traiter la tracas des violences sexuelles ? Dimanche en habileté ouvre le débat en Limousin avec des élues et des militantes.

Plus d'articles comme celui-ci