jeudi, juin 30, 2022

Les nommés pour le trophée d’athlète de l’année dévoilés

A lire absolument

Une absence qui a d’ailleurs fâché le Comité olympique italien. « C’est profondément faux, a commenté le président du comité Giovanni Malago vendredi. Nous sommes très contrariés. » Gianmarco Tamberi, champion olympique de la hauteur ex aequo avec le Qatarien Mutaz Barshim, n’est pas non plus dans la liste, « un manque de respect envers nos deux athlètes », a encore grondé Malago, selon l’agence AP.

Le conseil de WA (dont les votes compteront pour 50 %) et la « famille World Athletics » voteront par mail (à hauteur de 25 % du résultat final). Les fans, eux, peuvent voter sur les réseaux sociaux de WA, leurs voix compteront pour 25 %.

Les votes seront clos le 6 novembre à minuit, puis WA annoncera une liste de cinq hommes et cinq femmes finalistes. Les vainqueurs seront annoncés lors des World Athletics Awards, en décembre.

Les dix femmes

Valarie Allman (USA), disque
Jasmine Camacho-Quinn (PRI), 100m haies
Sifan Hassan (HOL), 1500m, 5000m, 10 000m
Faith Kipyegon (KEN) 1500m
Mariya Lasitskene (ANA), saut en hauteur
Sydney McLaughlin (USA), 400m haies
Shaunae Miller-Uibo (BAH), 400m
Athing Mu (USA), 800m
Yulimar Rojas (VEN), triple saut
Elaine Thompson-Herah (JAM), 100m, 200m

Les dix hommes 

Joshua Cheptegei (OUG), 5000m, 10 000m
Ryan Crouser (USA), lancer du poids
Mondo Duplantis (SUE), perche
Jakob Ingebrigtsen (NOR), 1500m
Eliud Kipchoge (KEN), marathon
Pedro Pichardo (POR), triple saut
Daniel Stahl (SUE), lancer du disque
Miltiadis Tentoglou (GRE), saut en longueur
Damian Warner (CAN), décathlon
Karsten Warholm (NOR), 400m haies

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Emmanuel Macron reçoit vendredi le initial ministre australien après la crise des sous-marins

Emmanuel Macron recevra vendredi le nouveau Premier ecclésiastique australien Anthony Albanese pour recettencer les recettetions entre les deux pays après cette crise provoquée par cette rupture par Canberra d'un méga traité de livraison de sous-marins français, a indiqué mercredi l'Elysée.

Plus d'articles comme celui-ci