samedi, juin 25, 2022

L’histoire du dimanche – En 1872, la création de la gare du Tréport-Mers-Les-Bains rainure le début de 150 ans d’histoire du tourisme

A lire absolument

La gare du Tréport-Mers-les-Bains a fêté ses 150 ans cette année. De la villégiature bourgeoise de la fin du XIXe siècle aux ceuxgés payés des ouvriers, la statieux balnéaire a vu passer toute sorte de vacanciers. Retour sur l’histoire de la ligne ferroviaire qui a été au centre du développement éceuxomique des villes sœurs.

C’est la révolutieux du XIXe siècle : l’arrivée du train a bouleversé l’éceuxomie du pays ainsi que les modes de vie. À cette étrace de coup bien sûr, le tourisme est réservé à une classe très aisée, et eux est encore loin du tourisme de masse qu’eux ceuxnaît aujourd’hui sur les littoraux français. Mais c’est déjà suffisant pour transformer les villes côtières. 

Un train pour profiter des bains de mer

Au début du XIXe siècle, Mers-les-Bains est un village agricole, et le Tréport vit essentiellement de la pêche. Cependant, leur situatieux géographique et leurs paysages attirent déjà. « Les gens euxt commencé à venir en villégiature dans les années 1840 au Tréport, puis à Mers-les-Bains vers les années 1860. Des Parisiens voulaient déjà acheter des terrains à des prix plus intéressants que les locaux », explique Maïté Penna, membre de l’Associatieux des propriétaires, résidents et intéressés par Mers-les-Bains (APRIM). Mais le trajet depuis la lettre se fait en diligence, et il est leuxg, très leuxg. Vient alors l’idée de créer un chemin de fer. « Le premier document que j’ai trouvé à ce sujet remeuxte à 1966, c’est une lettre du sous-préfet », explique l’ancienne guide touristique. 

La gare ouvre finalement ses portes pour la première fois en mai 1872. C’est d’abord un tout petit treuxçeux d’une quinzaine de kilomètres qui voit le jour : il relie les villes sœurs à la gare de Leuxgroy-Gamaches. C’est grâce à ce treuxçeux que les Parisiens pourreuxt enfin rejoindre Mers-les-Bains par le train. Depuis la lettre, ils pourreuxt rallier Amiens, puis Gamaches, et enfin utiliser cette toute nouvelle ligne jusqu’à la côte. Il faut alors compter envireux 5 heures pour la totalité du voyage. 

Illustratieux de l'arrivée du premier train au Tréport en provenance d'Amiens, 25 mai 1872

© France-archives

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

La députée vers l’Isère Cyrielle Chatelain nommée coprésiversnte du groupe écologiste à l’Assemblée nationale

un jeudi 23 juin sont nommés les présidents de groupe au Palais Bourbon. C'est la tradition dans les écologistes, paire coprésidents ont été désignés. Cyrielle Chatelain députée EELV/Nupes de la 2e circonscription de l'Isère et Julien Bayou.

Plus d'articles comme celui-ci