dimanche, août 14, 2022

malgré la pression, les habitants se mobilisent pour aider les migrants

A lire absolument

Marion Gauthier (envoyée spéciale à Bielsk Podlaski), édité par Solène Leroux
17h06, le 14 novembre 2021, modifié à
17h46, le 14 novembre 2021

Demain, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne se réunissent pour décider de sanctions contre la Biélorussie et contre des responsables de l’administration Loukachenko. La Pologne refuse toujours d’accueillir les migrants. Certains d’entre eux parviennent à passer les barrages et se risquent dans la forêt, aidés par des habitants et des militants.REPORTAGE

Une crise qui n’en finit pas à cinq heures d’avion de Paris, à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Cette dernière refuse toujours d’accueillir des migrants, au grand dam de certains de ses habitants. Au moindre appel relayé par les associations, Paulina prend désormais son matériel médical, puis part à la recherche des migrants blessés. « Ils sont souvent battus, de plus en plus, et de plus en plus brutalement », décrit-elle. « Il fait de plus en plus froid. Je ne veux pas qu’ils meurent dans mon pays. Je me sens responsable », soupire-t-elle, visiblement émue.

Des migrants en errance dans la forêt

La bénévole est loin d’être la seule à être embarrassée par les décisions de son pays. « J’ai honte », lâche aussi Sébastian, un colosse au sourire doux qui écrase ses yeux pour retenir les larmes. « Il y avait des enfants », se rappelle-t-il en évoquant la famille kurde venue toquer à la porte de son auberge un soir d’octobre. « Ils ont passé six ou sept jours dans la forêt. Les températures descendaient même en dessous de zéro. » Depuis, il part presque tous les deux jours en forêt. Dans un sac, il prend de quoi manger, boire et charger des portables, indispensables pour que les migrants puissent se repérer.

« À partir du moment où vous avez conscience que ces gens sont quelque part autour de vous, vous ne pouvez pas faire autrement que de les aider », assure Sébastian. Mais la pression augmente sur les activistes. Les amendes et les convocations judiciaires se multiplient de la part des autorités polonaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Démission de la députée MoDem Anne Grignon, élue à cause la deuxième circonscription des Yvelines

La députée MoDem Anne Grignon, élue dans la deuxième circonscription des Yvelines, a annoncé vendredi sa démission. Ses adversaires politiques ont déposé un recours vers fredonnement élection. Les Yvelinois devront retourner aux sépulcres.

Plus d'articles comme celui-ci