samedi, août 13, 2022

Milwaukee s’impose à Phoenix et prend une option sur le titre NBA

A lire absolument

L’avance des Bucks a fondu lentement, comme la glace sous le soleil de Phoenix. +14 à 8’49 », +9 à 3’25 », +6 à 1’45 », +1 à une trentaine de secondes de la fin. Les spectateurs, dont une fan déguisée en princesse Disney, ont hurlé, convaincus du sens de leur histoire. Comme Milwaukee au match précédent, les Suns allaient tout renverser et tout finir dans un conte de fée.

Mais Jrue Holiday, le nouveau héros du Wisconsin, a intercepté Devin Booker et livré une passe lobée pour un alley-oop de Giannis Antetokounmpo avec la faute de Chris Paul en prime. Pas franchement royal dans l’exercice samedi soir (4/11), le Grec a raté son lancer franc mais récupéré le rebond. Khris Middleton, victime d’une faute, n’a rentré qu’un de ses deux lancers mais, à 123-119 avec moins de dix secondes à jouer, même Devin « 40 points » Booker n’a pu sauver les siens. La salle si bruyante jusqu’ici s’est tue et les Bucks ont célébré leur victoire dans le silence anonyme de ces matches qu’on gagne loin de la maison.

Il a semblé si loin le vacarme du premier quart-temps, conclu sur un 37-21 des Suns. Six joueurs de Phoenix ont fini la période à 100 % de réussite, dont un Jae Crowder omniprésent. Pendant ce temps-là, les mains des Bucks ont tremblé, cumulant six pertes de balles.

« On a fait ce qu’on avait prévu de faire en commençant fort. Et puis, on a tout laissé filer »

La machine arizonienne s’est déréglée dès le deuxième quart-temps. Milwaukee a rattrapé son retard petit à petit. Les joueurs venus du nord n’ont pas donné l’impression de transpirer, finissant même devant à la pause (64-61). Et ça n’a pas été le Giannis Show. Bobby Portis et Pat Connaughton ont inscrit neuf points chacun lors de ces 24 minutes. Holiday, salué surtout pour ses performances défensives pendant cette finale jusqu’alors, a mené les troupes (18 points à 8/11 en première mi-temps). « On a fait ce qu’on avait prévu de faire en commençant fort. Et puis, on a tout laissé filer, a regretté Booker. Eux sont restés résilients. »

Dans ces terres de l’ouest, le début de troisième quart-temps a offert un duel de gâchettes. 12 points pour Booker et 11 pour Khris Middleton en six minutes. En rendant coup pour coup, les Bucks ont empêché le public de s’emballer. L’adresse insolente, Milwaukee a pris le large 100-90 avant le dernier acte.

Et puis, on a donc cru que la chance allait tourner. Le gorille, la mascotte des Suns, a brandi la pancarte « This is our house » pour rappeler que les Suns étaient chez eux. À moins de huit minutes de la fin, le tir à trois points de Portis est ressorti du cercle, celui de CP3 dans la foulée est rentré. Une décision arbitrale – une faute d’Ayton plutôt qu’une sortie de balle de Giannis – a fâché la salle. Les « Bullshit, Bullshit » ont résonné.

La pression est montée et le Greek Freak (32 points, dont 12 dans le dernier quart-temps, 9 rebonds, 6 passes) a raté un shoot qui aurait pu donner de l’air aux siens. Alors, devant son pote LeBron James venu soutenir « son cheval dans la course », Chris Paul (21 points, 11 rebonds et une seule perte de balle après les cinq du match 4) a ramené son équipe à six points. Derrière, Booker a réussi un tir longue distance compliqué, un de plus pour le meilleur joueur de cette finale côté Arizona. Mais c’est aussi lui qui a perdu le ballon sur la possession fatidique.

« Honnêtement, c’était une super défense d’équipe, s’est félicité Holiday, qui lui a arraché le ballon sous le panier. On se doutait que Booker voulait prendre ce dernier tir, on l’a obligé à se retourner et il s’est retourné sur moi. J’étais au bon endroit, au bon moment. »

Le moment est douloureux pour les locaux, premiers à craquer à domicile dans cette finale. « Il faut se ressaisir, qu’on apprenne de cette rencontre mais elle est finie, il faut se préparer pour le match 6 », a prévenu Chris Paul, conscient que ses hommes et lui viennent d’enchaîner trois défaites (une première depuis janvier). La quatrième, dans la nuit de mardi à mercredi dans un Fiserv Forum où les Bucks n’ont perdu qu’une seule fois en play-offs, est interdite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Ukraine : trois morts dans des bombardements russes à Kramatorsk et Zaporijjia

Les autorités locales ont annoncé qu'au moins trois personnes ont été tuées et 15 autres blessées vendredi dans lequel des bombardements russes là-dessus les villes ukrainiennes de Kramatorsk, dans lequel l'est, et de Zaporijjia, dans lequel le sud. "Les bombardements ont endommagé au moins 20 bâtiments et un flammes s'est déclaré", a-t-il ajouté.

Plus d'articles comme celui-ci