mercredi, juillet 6, 2022

nos conseils pour visiter la Thaïlande

A lire absolument

Chaque jour de l’été, Europe 1 vous fait découvrir de nouvelles destinations. Jeudi, dans « Et si on partait ? », notre chroniqueur Jean-Bernard Carillet a décidé de nous emmener en Thaïlande, et nous propose un séjour alternant entre spectaculaires combats de boxe, îles paradisiaques, rooftops branchés ou encore… un festival végétarien. 

Boire un cocktail sur un rooftop de Bangkok

C’est la grande mode. Mon préféré est le Moon Bar, au Banyan Tree, très chic, avec une vue à 360° sur toute la ville. Mon conseil : profitez du coucher du soleil. 

Découvrir les canaux de la ville 

Autre expérience très inédite et pas très connue à Bangkok : les Khlongs. C’est tout un réseau de petits canaux dans la ville. Il y a des habitations sur pilotis sur les berges. C’est un mélange de Venise et de marais poitevin.

On découvre ces Khlongs à bord des long-tail boats, de longs bateaux en bois, très colorés, qui sont un peu l’équivalent des gondoles à Venise mais avec un moteur de camion pétaradant.

Assister à un combat de boxe thaïlandaise 

Les Thaïlandais ont un sport national particulier : le Muay Thaï. C’est avant tout une discipline et un art de vivre dans le pays, dont c’est le sport national. Les matches sont entourés de tout un cérémonial assez impressionnant, fait d’hommages et de rituels. On s’incline, un peu comme pour les combats de sumo. Au début, c’est une vraie chorégraphie. Les danseurs s’agenouillent avec des gestes ésotériques, des bénédictions, des colliers de fleurs autour du cou. La danse est rythmée, d’inspiration bouddhique.  

Les combats de boxe sont spectaculaires. @Mladen ANTONOV / AFP

C’est une expérience à vivre. L’ambiance de la salle est surchauffée, le public pousse des cris d’encouragement, les gestes pour parier volent dans les airs, la musique rythme les combats. Situés à Bangkok, les stade de boxe du « Lumpinee » et celui du « Rajadamnoen » sont les deux plus réputés en Thaïlande. Les touristes sont placés au premier rang mais je vous conseille plutôt de vous installer en tribune, où l’ambiance est folle.

Aller au festival végétarien 

Il y a beaucoup de festivals en Thaïlande, mais un en particulier a retenu mon attention. À Phuket, un festival vraiment hors normes se tient chaque année pendant une semaine en octobre : le festival végétarien. 

Les Thaïlandais sont invités à ne plus consommer de viande pendant 10 jours. Jusque là, rien d’exceptionnel, mais à Phuket, ce festival prend une dimension particulière, car il comprend des cérémonies très impressionnantes, au cours desquelles les adeptes se livrent à des séances d’automutilation, se perçant le corps avec différents accessoires tels que des couteaux, des brochettes, des épées ou des sabres.  

Lors du festival, tous les restaurants et stands de nourriture qui proposent des plats végétariens affichent un drapeau jaune et rouge et le nombre 17, qui est en fait le mot « Djé », et qui signale une alimentation végétarienne ou vegan.

Se rendre sur une île paradisiaque 

La Thaïlande comptent 1.430 îles et îlots. Vous avez donc le choix. Pour la fête, je vous conseille Ko Pha Ngan, célèbre pour ses full moon parties. Sur une plage, Had Rin, la musique dure toute la nuit. 

La Thaïlande comporte de nombreuses plages paradisiaques. @Lillian SUWANRUMPHA / AFP

Pour la plongée, vous pouvez vous rendre à Ko Tao, idéale pour un baptême et pour observer des requins baleines. Enfin, pour la détente, vous pouvez aller à Ko Yao Yai, près de Phuket, dans une réserve naturelle. C’est un bon compromis, vous y trouverez à la fois des plages magnifiques et des forêts.

Faire vivre le tourisme communautaire 

Pour faire de belles rencontres et être au plus près de la population locale, vous pouvez faire appel à Andaman Discoveries, qui organise des circuits axés sur le tourisme communautaire, notamment dans un village de pêcheurs (Ban Talae Nok), au bord d’une forêt tropicale et de mangroves. Vous serez avec un guide-traducteur, coupé de tout. Au programme : séjour chez l’habitant, activités culturelles et artisanales, comme le tressage de feuilles de palmiers, participation aux travaux des champs, sorties pêche, balade en forêt, visite de l’école du village.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Athlé – Podcast – unedji Doucouré, premier invité du podcast « Records très personnels » : « Je suis arrivé à une compétition sans mes affaires… »

de laquellle émotion traverse les athlètes le jour de leur succès ? de laquel s'est-il vraiment passé ? Dans cette nouvelle série audio de L'Équipe, six athlètes français racontent ces instants magide laquels. Ladji Doucouré, premier Français sous les 13 secondes au 110 mètres haies, est notre premier invité.

Plus d'articles comme celui-ci