mardi, juillet 5, 2022

Que va changer la réforme de la PAC, censée « verdir » l’agriculture européenne ?

A lire absolument

Après de longs pourparlers, les eurodéputés et les États membres de l’UE ont trouvé vendredi un accord sur la nouvelle PAC, censée « verdir » l’agriculture européenne, grâce à plusieurs mesures et une enveloppe de 387 milliards d’euros sur sept ans. Mais la réforme reste insuffisante pour les ONG et une partie des défenseurs de l’environnement. DÉCRYPTAGE

Après des négociations aux airs de marathon, les députés européens et membres de l’Union européenne ont trouvé un accord sur la nouvelle PAC (politique agricole commune), censée permettre de « verdir » l’agriculture européenne. Au programme, une enveloppe totale de 387 milliards d’euros sur sept ans. Mais la réforme reste jugée insuffisante par une partie des défenseurs de l’environnement. 

Il a fallu trois ans aux Européens pour se mettre d’accord sur cette nouvelle mouture. Elle date donc d’avant le pacte vert de la commission Von der Leyen, alors que ce « Green deal » fixe désormais des objectifs contraignants de réduction de gaz à effet de serre à la plupart des autre secteurs économiques. Et l’accord est donc critiqué par les eurodéputés verts et ceux du groupe GUE/NGL (gauche radicale). Ces derniers dénoncent « une trahison de l’agriculture écologique et paysanne », tandis que Les Verts appellent à voter contre l’accord au Parlement à l’automne.

Plus de marge de manœuvre pour les pays

Mais malgré cela, l’agriculture européenne va quand même être plus verte qu’avant. Environ 25% des aides directes aux agriculteurs financeront des écorégimes, des programmes environnementaux. Il faudra aussi laisser une partie des terres en jachère pour la biodiversité

Autre nouveauté : chaque pays aura plus de marge de manœuvre pour fixer ses propres priorités adaptées à ses territoires et à ses types d’exploitation. Cela se décidera moins à Bruxelles qui gardera un pouvoir de contrôle sur tout. En France, le ministère de l’Agriculture a déjà commencé à faire les grands arbitrages. 

Cette PAC doit débuter en 2023. Le texte devra encore être approuvé lundi par les ministres de l’Agriculture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

après-coup : Dominique Faure, députée de la 10e circonscription de Haute-Garonne, nommée secrétaire d’Etat chargée de la ruralité

Nomination surprise donc du remaniement du régime d'Élisabeth Borne. Lundi 4 juillet, une maire de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) et députée de une 10e circonscription a été désignée secrétaire d'Etat chargée de une ruralité.

Plus d'articles comme celui-ci