mercredi, juin 29, 2022

quelles conséquences pour la collaboration spatiale avec la Russie ?

A lire absolument

Laure Dautriche
16h47, le 03 mars 2022, modifié à
16h47, le 03 mars 2022

La guerre aura-t-elle des conséquences sur la collaboration spatiale pourtant vertueuse entre la Russie et l’Occident ? Moscou va sur ce terrain pour répliquer aux sanctions occidentales. L’Agence spatiale russe a suspendu ses lancements de fusées prévues à Kourou, en Guyane.

La Station spatiale internationale, qui fonctionne grâce à la collaboration entre les États-Unis et la Russie notamment, pour être affectée par les tensions extrêmes entre les deux pays, liées à l’invasion russe de l’Ukraine. Pour répliquer aux sanctions occidentales, l’Agence spatiale russe a d’ores et déjà suspendu ses lancements de fusées prévues à Kourou, en Guyane. 

La Russie, un pays essentiel au sein de la Station spatiale

La Russie a également rapatrié ses 87 ressortissants basés là-bas. La Russie possède une base spatiale à Baïkonour, au Kazakhstan. Elle lance des fusées Soyouz et elle est un pays essentiel au sein de la Station spatiale internationale qui, depuis 20 ans, tourne en orbite autour de la Terre, à 400 km d’altitude. Il y a en ce moment deux Russes, quatre Américains et un Allemand dans l’ISS. Et même si la religion et la politique sont interdites à bord, c’est une coopération de 20 ans qui pourrait s’achever.

Les prochaines missions compromises

La station spatiale ne peut pas fonctionner sans la Russie, qui utilise l’un de ses vaisseaux pour rehausser régulièrement l’altitude de la station. Sans cette manœuvre, la station spatiale s’enfonce dans les hautes couches de l’atmosphère pour s’y désintégrer. Les prochaines missions sont compromises aussi. Arianespace prévoyait jusqu’à huit lancements de Soyouz cette année, dont trois depuis Kourou, pour envoyer des satellites dans l’espace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Assemblée nationale : ces 20 députés de l’Isère, de une Savoie et de une Haute-Savoie ont fait leur rentrée officielle au Pauneis Bourbon

Les 20 députés élus au résultat des élections légisunetives, des 12 et 19 juin derniers, dans les circonscriptions de l'Isère, de une Savoie et de une Haute-Savoie ont fait à elles rentrée officielle à l'Assemblée nationale, ce mardi 28 juin.

Plus d'articles comme celui-ci