mardi, juillet 5, 2022

Stéphane Ravier du Rassemblement National maintient son parrainage à Marine le Pen sans exclure Sophie Grech

A lire absolument

Ce mercredi Stéphane Ravier, du RN à Marseille a mis fin au suspens. Il maintient son parrainage à Marine le Pen sans exclure Sophie Grech.

Ce mercredi Stéphane Ravier, du RN à Marseille a annoncé sur l’antenne de BFMTV maintenir son parrainage à Marine le Pen sans exclure l’élue locale Sophie Grech qui elle a donné son parrainage à Eric Zemmour.

 » Sophie Grech est une élue et une militante comme on aimerait en voir, elle est militante dans les quartiers nord de Marseille, face à Samia Ghali », explique Stéphane Ravier.

S’il reconnait que « de facto elle s’est auto sanctionnée nationalement en donnant son parrainage à Eric Zemmour, Sophie Grech localement mérite que l’on puisse travailler ensemble », insiste Le représentant du RN local.

« Nous étions neuf conseillers municipaux RN et bien maintenant nous serons huit plus un », précise-t-il en expliquant vouloir continuer de travailler avec Sophie Grech à Marseille.

« Je voulais que l’on en parle sereinement, mais le conseiller spécial de Marine Le Pen m’a poignardé dans le dos », s’agace l’élu RN.

Toutes les flèches sont décochées en direction de Franck Allisio, conseiller régional et conseiller municipal marseillais, mais surtout président de la fédération des Bouches-du-Rhône.

« Ce sont des parisiens qui viennent se mêler des affaires marseillaises, qui veulent nous dicter leur loi, je souhaite que Marine Le Pen clarifie la situation avec Franck Allisio, qui est six jours sur sept à Paris, que Marine Le Pen le garde auprès d’elle », insiste Stéphane Ravier.

« Marine Le Pen aura mon parrainage parce que moi je n’ai qu’une parole », a-t-il finalement annoncé en montrant le document signé à l’antenne.

Prochain épisode demain, Stéphane Ravier a donné rendez-vous aux militants à 19h.

Pour l’heure, il a écarté tout ralliement avec Eric Zemmour.

Marine Le Pen a donc moins de 24h pour remettre de l’ordre dans ses rangs.

L’élue marseillaise du Rassemblement National Sophie Grech a apporté son parrainage à Éric Zemmour.

Tandis que Marine Le Pen a bien du mal à trouver des parrainages pour les élections présidentielles de 2022.

C’est l’élément déclencheur d’une division entre plusieurs membres du Rassemblement National.

Stéphane Ravier, président du groupe au conseil municipal de Marseille, s’est posé comme le protecteur de Sophie Grech. Il a refusé d’exclure l’élue des quartiers nord de la cité phocéenne.

Sa position dans ce dossier a enflammé les débats au sein du groupe politique. Pour commencer, une partie élus locaux du RN ont pris une décision radicale pour montrer leur opposition à ce soutien de Sophie Grech en faveur d’Éric Zemmour.

Franck Allisio, vice-président du RN Paca et trois autres élus : Eléonore Bez, Gisèle Lelouis et Arezki Selloum ont annoncé se mettre en retrait du groupe municipal.

Ils souhaitent que Sophie Grech soit exclue pour qu’ensuite ils réintègrent le groupe.

Cette semaine, les tensions sont montées d’un cran au sein du RN, Stéphane Ravier a rencontré Jordan Bardella, le président du Rassemblement National en intérim, pour tenter de mettre fin à cette polémique.

Mais selon l’élu marseillais, la conversation n’a pas abouti à quelque chose de concret.

Un peu seul contre tous auprès des siens, Stéphane Ravier va s’exprimer ce jeudi 10 février à 19 heures. Il donne rendez-vous à ses partisans, il devrait faire des annonces.

Pour l’instant, rien n’a fuité, mais va-t-il annoncé son départ du Rassemblement National ?

On sait qu’il est proche d’Éric Zemmour, il ne l’a jamais critiqué et il a aussi accueilli le polémiste lors de sa venue à Marseille en novembre 2021.

De son côté Marine Le Pen a déclaré sur Europe 1, que « la moindre des choses c’est d’exclure Sophie Grech du Rassemblement National ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

après-coup : Dominique Faure, députée de la 10e circonscription de Haute-Garonne, nommée secrétaire d’Etat chargée de la ruralité

Nomination surprise donc du remaniement du régime d'Élisabeth Borne. Lundi 4 juillet, une maire de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) et députée de une 10e circonscription a été désignée secrétaire d'Etat chargée de une ruralité.

Plus d'articles comme celui-ci