mercredi, juin 29, 2022

suivez notre débat en Loire-Atlantique le mercredi 16 juin 2021 dès 21h00

A lire absolument

Action sociale, éducation, équipement rural, culture : le rôle du département est varié. Les 20 et 27 juin prochains, se tiendront les élections départementales. Les Ligériens vont élire leur conseillers départementaux : un binôme par canton soit 62 élus en Maine-et-Loire.

Bienvenue à bord de la locomotive de l’ouest. Avec plus d’1,4 million d’habitants, le département figure selon l’INSEE, dans le top 3 des plus fortes croissances démographiques de France. 

Et génère à lui seul près de 70 % du gain de population des Pays de la Loire.
Résultat, pour loger tous ces nouveaux Ligériens, la métropole nantaise ressemble à un vaste et perpétuel chantier, et le visage de Saint-Nazaire et du littoral se modifie année après année.  

A 2h30 de Paris, voilà un terrain de jeu idéal pour bon nombre d’entreprises. Le 44 abrite par exemple le spécialiste des engins de levage Manitou, les chantiers de l’Atlantique et leurs paquebots XXL, le pro de la déco Maison du monde, ou encore, Airbus, BN.

Même s’il a grimpé avec la crise sanitaire, Le chômage, à 6,7 % reste l’un des plus bas de France.

Le budget du département s’élève à un peu plus d’1,4 milliard.

La part des actions de solidarité représente 20% du budget, 288 millions d’euros. Les routes bénéficient d’une enveloppe de 120 millions.
Le budget collèges est de 144 millions.

La prochaine couleur de l’assemblée départementale est teintée de suspens. 

Le président sortant, le Nazairien Philippe Grosvalet, étiqueté PS, raccroche les gants. Et fait monter sur le ring électoral le Nantais Michel Ménard, actuel vice président délégué à l’éducation. 

Pas un cadeau, dans un département où l’actuelle majorité ne tient aujourd’hui qu’à un canton, où le PS n’en finit plus de jouer le grand cadavre à la renverse, et où la gauche dans son ensemble sort des candidats à chaque coin de rue.

A droite, le Baulois Gatien Meunier passe la main au maire de Saint-Sébastien-sur-Loire, Laurent Turquois, sur fond de luttes fratricides dans plusieurs cantons. 
Résultat : Au pays de Jules Verne, rien n’est écrit. 

Mercredi à partir de 21h00 (sur cette page web), cinq candidats débattent en plateau 

  • Michel Ménard – Gauche unie
  • Robin Salecroix – PC 
  • Laurent Turquois – DVD
  • Mounir Belhamiti – LREM
  • Eléonore Revel – RN 

Ce débat est également visible ce mercredi 16 juin à 23h05 sur l’antenne de France 3 Pays de la Loire. Il est animé par Virginie Charbonneau avec Arnaud Wajdzik, directeur départemental Ouest-France Loire-Atlantique.

Les 20 et 27 juin prochains, se tiendront les élections départementales. Action sociale, santé, aménagement du territoire, écologie… Quelles sont les priorités des candidats ? 

France 3 Pays de la Loire en partenariat avec la presse quotidienne régionale proposent 3 soirées et 5 débats, un par département. Ce lundi mercredi 16 juin à 23h05, suivez le dernier débat : Loire-Atlantique.

Retrouvez également l’ensemble des vidéos de ces élections 2021 dans notre playlist Youtube ci-dessus (débats pour les départementales, pour les régionales, émissions spéciales de Dimanche en Politique…) Bon visionnage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

L’ONU déclare un «état d’urgence des océans»

Quelques mois ci-devant la COP27 en Égypte, l'ONU a rassemblé depuis lundi à Lisbonne, au Portugal, les milliers de responsables politiques, d'experts et défenseurs de l'environnement pour œuvrer à la préservation de la santé fragile les océans et éviter les "effets en cascade" qui menacent l'environnement et l'humanité. 

Plus d'articles comme celui-ci