lundi, juin 27, 2022

Sur 200 m, Gémina Joseph réalise les minima olympiques pour les Jeux de Tokyo

A lire absolument

Aucune Française n’était allée aussi vite sur la distance depuis 2014 et les 22″11 de Myriam Soumaré, à Bruxelles. Mercredi soir, à Pontoise, la Guyanaise Gémima Joseph a pulvérisé son record personnel de 48 centièmes, avec 22″77 (+0,4 m/s). L’espoir de 19 ans a fait un départ canon avant d’être reprise dans les derniers mètres par la Gambienne Gina Bass (22″70), finaliste mondiale en 2019.

« Je ne m’attendais pas à faire ce chrono tout de suite ! soufflait la vice-championne d’Europe juniors 2019 du 200 m après l’épreuve. Les minima étaient l’objectif mais je ne pensais pas du tout les réussir ce soir. À l’échauffement, j’étais lessivée, je viens de Guyane et la chaleur n’est pas du tout la même, ici c’est très sec. »

Dix jours d’isolement à l’Insep, puis deux records

Entraînée de l’autre côté de l’Atlantique par l’ancienne vice-championne du monde du relais 4x100m Katia Benth et Gaëtan Tarriase, Gémima Joseph est arrivée en métropole il y a deux semaines et a observé dix jours d’isolement à l’Insep. Samedi, pour sa première course, déjà à Pontoise, elle avait battu son record sur le 100 m en 11″40.

« Au départ, j’ai juste pensé à faire ma course, j’ai fait confiance à mon corps, a-t-elle raconté. J’ai eu l’impression de faire un départ pas top mais les coaches m’ont dit que j’étais bien, haute sur mes appuis. Je me suis battue avec le couloir 2 à la fin, mais il m’a peut-être manqué de jus. » La sprinteuse, qui a rejoint le groupe de Dimitri Demonière et Ladji Doucouré pour l’été, va courir à Bonneuil-sur-Marne dimanche avant de disputer les Championnats de France à Angers (25-27 juin).

Zahi accélère sur 100 m

Derrière Gémima Joseph, Carolle Zahi a fini à la troisième place avec 23″09 et avait auparavant signé le meilleur chrono français du 100 m avec 11″27 (+0,2 m/s) en séries (victoire en 11″31, +0,1 m/s, en finale). La sprinteuse du CA Montreuil 93 reste encore à douze centièmes des minima olympiques.

Dimitri Bascou, médaillé de bronze des JO 2016, a grappillé un gros dixième sur son meilleur temps de la saison avec 13″61 (+0,9 m/s) en finale (13″62 en séries), terminant 2e derrière l’espoir Jeanice Laviolette, vainqueur en 13″55. Le perchiste Alioune Sene a, lui, battu son record avec 5,73 m, à 7 centimètres des minima.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Quelle place pour les femmes en politique ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Parité, mouvement metoo, machisme : quelle place pour les femmes en habileté en 2022 ? Quelle évolution depuis l'application des premières lois sur la parité ? Quels progrès restent encore à entreprendre ? Comment traiter la tracas des violences sexuelles ? Dimanche en habileté ouvre le débat en Limousin avec des élues et des militantes.

Plus d'articles comme celui-ci