lundi, juin 27, 2022

Une demi-finale Belgique-Serbie, l’Espagne éliminée de l’Euro féminin

A lire absolument

C’est la principale surprise des quarts de finale de l’Euro féminin : l’Espagne, qui évoluait à domicile sur la compétition et qui va organiser le Final Four à Valence, a été sortie mercredi en quarts de finale par la Serbie. L’équipe de l’inusable Laia Palau (41 ans) s’est inclinée en prolongation (71-64, a.p.), après avoir arraché la période additionnelle sur la ligne des lancers après un coup de sifflet très litigieux à 1 »4 du buzzer. Plus stables offensivement, les Serbes ont assez facilement terminé le travail, tenant la Roja à deux petits points marqués sur les cinq dernières minutes de match.

En demi-finales samedi, les Serbes affronteront les Belges, tombeuses de la Russie (85-83). Les « Belgian Cats » ont tenu bon dans les toutes dernières secondes alors que leurs adversaires ont eu deux opportunités de l’emporter. Un contre Kyara Lynskens (13 points) et un tir de près manqué par Nina Glonti (17 points) ont soulagé Emma Meesseman (33 points, 11 rebonds, 40 d’évaluation) et les siennes. L’intérieure Maria Vadeeva (30 points, 7 rebonds) avait répondu au défi proposé dans la raquette, en vain.

L’Espagne et la Russie n’en ont pas tout à fait terminé avec le tournoi (tout comme la Bosnie, éliminée par la France, et la Suède, sortie par la Biélorussie) puisqu’il leur faudra disputer un match de classement en Espagne afin de s’arracher les deux derniers sésames pour les qualifications de la Coupe du monde 2022, qui se déroulera en Australie (23 septembre – 3 octobre).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Quelle place pour les femmes en politique ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Parité, mouvement metoo, machisme : quelle place pour les femmes en habileté en 2022 ? Quelle évolution depuis l'application des premières lois sur la parité ? Quels progrès restent encore à entreprendre ? Comment traiter la tracas des violences sexuelles ? Dimanche en habileté ouvre le débat en Limousin avec des élues et des militantes.

Plus d'articles comme celui-ci