mardi, juillet 5, 2022

victime d’un « incident technique », le train de La Mure arrête provisoirement son activité

A lire absolument

Le train de La Mure a été victime d’un incident technique vendredi soir lors du franchissement d’un passage à niveau. Aucun blessé n’est à déplorer mais le train rouge va être mis à l’arrêt jusqu’à l’identification de l’origine de l’incident.

A peine relancé sur les rails, le petit train de La Mure (Isère) doit déjà être mis à l’arrêt. Le train rouge, emblématique du plateau matheysin, a été victime d’un « incident technique » vendredi 10 septembre en fin d’après-midi. Au retour dans sa gare d’arrivée, à 18h43, « la locomotive a connu un léger incident technique » au moment de franchir l’aiguillage d’un passage à niveau, à quelques centaines de mètres de l’arrivée.

« Les procédures ont immédiatement été activées par les conducteurs, qui ont veillé à couper aussitôt la caténaire et à demander aux 21 passagers d’évacuer les wagons », indique l’exploitant du train dans un communiqué. Aucun blessé n’est à déplorer et les voyageurs ont pu rapidement rejoindre leur véhicule sur le parking.

Le train va rester à l’arrêt le temps que les raisons de cet incident technique soient connues. Une enquête interne est en cours pour faire la lumière sur son origine. Les voyageurs ayant réservé un billet pour les jours à venir vont se faire rembourser leurs billets « à 100% ».

Le train de La Mure avait repris du service le 20 juillet, après 10 ans d’arrêt à cause d’un éboulement sur les rails. Le petit train rouge arpente la Matheysine depuis 130 ans, entre les montagnes et le lac de Monteynard-Avignonet. La date de sa remise en service n’est pas encore connue.

 

M.D.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

après-coup : Dominique Faure, députée de la 10e circonscription de Haute-Garonne, nommée secrétaire d’Etat chargée de la ruralité

Nomination surprise donc du remaniement du régime d'Élisabeth Borne. Lundi 4 juillet, une maire de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) et députée de une 10e circonscription a été désignée secrétaire d'Etat chargée de une ruralité.

Plus d'articles comme celui-ci