vendredi, juillet 1, 2022

Xi Jinping célèbre le centième anniversaire du parti communiste chinois sur la place Tiananmen

A lire absolument

A l’occasion du centième anniversaire du Parti communiste chinois, près de 70.000 personnes se sont réunies sur la place Tiananmen à Pékin pour assister aux célébrations. Le président chinois, Xi Jinping, lors de son discours, a vanté le travail du Parti communiste et n’a pas hésité à attaquer ses adversaires internationaux.

Du haut de ses 100 ans, le Parti communiste chinois voit les choses en grand. Près de 70.000 personnes étaient réunies place Tiananmen ce jeudi pour assister aux célébrations du centenaire du parti unique. Une foule au garde à vous, sans masque, a écouté pendant plus d’une heure le discours du président Xi Jinping vanter les réussites du régime communiste et s’en prendre, sans les citer, aux grands rivaux de la Chine. 

« Nous ne nous laisserons pas faire »

« Il nous faut accélérer la modernisation de l’armée. Édifier un État puissant requiert une armée puissante car elle seule peut assurer la sécurité de l’Etat et défendre la Chine socialiste et préserver la dignité de la nation », a expliqué le président Xi Jinping, devant la foule réunissant des militaires, des étudiants et surtout des milliers de cadres du Parti communiste. 

En habit révolutionnaire, le président le plus puissant depuis Mao Zedong s’est adressé à l’ensemble des 95 millions d’adhérents du Parti communiste. Le président a également profité de son discours pour pointer du doigt le comportement des démocraties occidentales, accusées de vouloir humilier la Chine. « Nous ne nous laisserons pas faire », a assuré Xi Jinping sous une salve d’applaudissements. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Sommet de Madrid : l’Otan s’est-elle faite une nouvelle ennemie avec la Chine ?

ce sommet afin l'Otan s'est achevé jeudi à Madrid et la question du polorsquetionnement afin l'Alliance face à la Chine a été tranchée. lorsque Pékin n'est pas directement iafinntifiée comme une menace au même titre que la Ruslorsquee, elce a été présentée par l'organisation comme "un défi" envers ses intérêts.

Plus d'articles comme celui-ci